Vous êtes ici : AccueilAssurance autoActualiteAssurance et covoiturage (pour se rendre au travail)

Assurance et covoiturage (pour se rendre au travail)

Le covoiturage ou la conduite partagée, certains optent pour ce système pour faire des économies, d'autres par soucis d'écologie. Quand certains font appel à des sociétés de covoiturage, d'autres, comme c'est par exemple le cas des collègues de travail, s'organisent seuls. KelAssur.com, comparateur d'assurance et de mutuelle auto fait le point sur cette pratique d'auto-stoppeur moderne et sur l'impact sur votre assurance auto.

Concept du covoiturage

Le concept est de réunir au sein d'une voiture, des personnes qui vont réaliser un trajet commun, en partageant les frais. Cela permet par exemple à des collègues de travail qui habitent à proximité de n'utiliser qu'un seul véhicule. L'organisation se fait entre les personnes, chacun peut prendre sont véhicule à tour de rôle toutes les semaines, tous les jours, ou la même voiture peut être utilisé s'il y a qu'une seule personne de groupe à posséder son permis de conduire.

Ce concept peut également être utilisé occasionnellement, notamment par exemple lors de départ en vacances, de déplacement collectif à un événement... pour cela il y a des associations ou encore des entreprises qui se chargent de mettre en relation les conducteurs ainsi que les passagers...


Seulement 3,5% des français utilisent ce moyen de transport, qui a pourtant de nombreux avantages.


Les points forts du covoiturage :

  • Écologique : qui dit covoiturage, dit moins de voiture en circulation et donc moins d'émission de CO2.
  • Pratique : moins de voiture en circulation, c'est moins d'embouteillage, moins de problème pour stationner.
  • Économique : les frais sont partagés.
  • Solidaire : favorise les rencontres et les échanges lors du trajet.

Assurance et covoiturage

En principe, le covoiturage n'entraine pas une modification dans votre contrat d'assurance auto. L'extension de garantie ne semble donc pas nécessaire.

Si vous êtes le conducteur, attention à ne pas se faire payer plus ce que le partage des frais réels...

En effet, dans ce cas, on ne serait plus dans le cadre d'un service amical, mais dans celui du transport rémunéré de personne, et cela nécessiterait de souscrire un contrat d'assurance professionnelle spécifique.

Vérifications à faire pour le covoiturage

Généralement, chacun à son tour est conducteur puis passager, selon la place de la personne dans la voiture, il faut vérifier certains points :

Vous êtes conducteur lors du covoiturage : vous êtes dans l'obligation de souscrire une assurance auto au minimum, c'est-à-dire la Responsabilité Civile (RC). Cette garantie permet de protéger les Tiers en cas d'accidents, y compris les occupants du véhicule en cas d'accident.

Cependant, certaines compagnies d'assurances accepteront de prendre en charge ce type de transport en cas d'accident, que s'ils ont préalablement été avertis de l'existence du covoiturage. Aussi, par sécurité, prévenez votre assureur, afin de savoir comment est-ce que votre compagnie d'assurance voit le covoiturage (au niveau des garanties, s'il y a une clause restrictive..).

Vous êtes passager lors du covoiturage : Vous n'avez que 2 vérifications à réaliser : vous devez vérifier que le conducteur a bien son permis de conduire, et vérifier la validité du contrat d'assurance auto sur le pare-brise.

En cas d'accident lors du covoiturage

En cas d'accident, les passagers sont indemnisés au titre de la responsabilité civile de l'assurance auto du propriétaire du véhicule. Donc vous n'avez rien à craindre, sauf si vous avez commis une faute grave telle que conduire en état d'ivresse par exemple.

En cas d'incapacité lié à un accident de covoiturage

Si l'accident a lieu sur le chemin du travail, l'indemnisation du conducteur et des passagers sera prise en charge par l'assurance «accidents du travail » de leur entreprise. Le conducteur est limité à 20% de la distance de son trajet normal, pour faire un détour et récupérer ses collègues.

En cas de prêt de volant dans le cadre du covoiturage, attention !

Vous souhaitez qu'un passager de votre véhicule le conduise ? Il faut vérifier votre contrat d'assurance auto pour voir s'il ne contient pas de clause de conduite exclusive. Cette clause limite le nombre de conducteur aux seules personnes qui ont été expressément nommées dans le contrat d'assurance auto. En cas de clause de conduite exclusive, si un accident est causé par une personne non dénommée au contrat, une franchise auto, la franchise prêt de volant sera défalquée de l'indemnisation, et le conducteur principal du véhicule écopera du malus si le conducteur réel est totalement ou partiellement responsable de celui-ci. Et si c'est un jeune conducteur (moins de deux – trois ans de permis selon les assureurs), il est possible qu'une franchise « jeune conducteur » soit défalquée du remboursement en sus, alors faites attention à qui vous passez le volant !

 Actualités Assurance Auto
assistance 0 km de KelAssur
Avoir un accident avant de démarrer, ça peut être à difficile. Par contre, vous des chances d'être en panne avant même de mettre la clé sur le contact! Pneu crevé, essence siffonée,…
Si la garantie vol couvre votre voiture contre le vol et la tentative de vol, elle ne prend pas en compte les objets à l'intérieur du véhicule, ni même les accessoires du véhicule. Que…
La garantie assistance de l'assurance auto assure à son souscripteur une aide matérielle mais aussi financière en cas de panne ou d'accident avec son auto. En cas d'accident, cette garantie…