Vous êtes ici : AccueilAssurance autoActualiteFraude au péage: c'est fini!

Fraude au péage: c’est fini!

Jusqu'alors, la plupart des fraudeurs aux péages autoroutiers n'étaient jamais rattrapés. Mais ça, c'était avant! Avant que le gouvernement ne mette à disposition des sociétés d'autoroutes le ficher SIV, le Système d'Immatriculation des Véhicules. Maintenant, chaque plaque sera associée à un automobiliste!

La facture va être salée pour les automobilistes qui s'acquittent du coût des péages autoroutiers. Les ASF ont désormais à disposition le fichier d'immatriculation des véhicules.

Halte aux fraudeurs!

Que ce soit en suivant le véhicule qui le précède, ou tout simplement en forçant les barrières, ils étaient entre 1 et 2 millions à ne pas payer l'autoroute chaque année. Les sociétés d'autoroutes en ont marre de perdre cet argent, et disposent maintenant d'un allier de choc: l'État, qui a pourtant privatisé la société en  2005.

Les fraudeurs seront poursuivis, et devons s'acquitter du prix pour le trajet le plus long possible, ainsi que 20 € supplémentaires de frais de gestion. Et s'ils ne paient pas dans les deux mois, il s'y ajoutera une amende de 75 €.

Pour que l'État aide une entreprise pourtant privée, c'est qu'il a beaucoup à y gagner. Il faut dire que chaque année, les autoroutes paient des "redevances domaniales", indexées sur leurs revenus. Au plus les autoroutes gagnent, au plus l'État y gagne aussi... 

 Actualités Assurance Auto
Alors qu'en France, PSAà cherche à réduire ses effectifs, les préoccupations de nos voisins allemands sont toutes autres. Volkswagen cherche des volontaires au sein de son effectif pour…
1 à 2% conduiraient sans assurance auto
C'est le constat du Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO): plus d'1% des automobilistes rouleraient sans assurance auto. KelAssur, votre comparateur d'assurance…
assurance auto conduite accompagnée
La conduite accompagnée peut être une solution intéressante pour passer son permis de conduire, et beaucoup de jeunes notamment se penchent vers cette possibilité. Mais vous avez-vous…