Vous êtes ici : AccueilAssurance autoActualiteQuelles lois pour les seniors au volant ?

Quelles lois pour les seniors au volant ?


Les différents progrès dans les domaines de la médecine et de la technologie nous offrent le luxe de bénéficier d'une durée de vie plus longue et en meilleure santé. Du coup, nombreux sont les seniors qui empruntent régulièrement, voire quotidiennement, les routes à bord de leur véhicules. Quelles précautions doivent-ils prendre ? Quelles sont leurs obligations ? Stage de conduite ou examen médical sont-ils obligatoires ? Sont-ils vraiment des conducteurs à risques ?

Les seniors et la conduite

La voiture est une nécessité pour de nombreux seniors, surtout dans les zones rurales. Moyen de locomotion indispensable à la vie de tous les jours, elle permet aux personnes âgées d'aller voir leurs amis et leur famille, créer des liens sociaux, aller faire leurs courses … voire même travailler. Pourtant, avec l'âge, les changements physiologiques ont une incidence sur la conduite. La vue diminue ainsi que le champ visuel. Un handicap majeur pour lire les panneaux, repérer un danger et évaluer la vitesse des autres véhicules … des risques qui sont augmentés par temps de pluie et brouillard. De plus, au-delà de 75 ans, l'ouïe et les réflexes diminuent. Les seniors avouent se sentir moins à l'aise avec certaines manœuvres comme les démarrages en côte et les stationnements en épi ou lors de dépassements. Toutefois, contrairement aux jeunes, leur vécu les amène à éviter les heures de pointe et surtout à rouler plus prudemment (certains disent trop prudemment et trop lentement). Bien que les plus de 65 ans soient considérés à risques par les assureurs au même titre que les nouveaux conducteurs, les seniors sont moins impliqués qu'eux dans les accidents mortels*. Leurs accidents sont néanmoins plus lourds de conséquences à cause de leur santé plus fragile.

Quelle législation pour les seniors au volant

De très nombreuses pistes de réflexion ont été émises concernant la conduite pour les seniors. Abandonner la conduite à partir de 75 ans, imposer un examen médical dès 60 ans, réviser son code de la route et sa conduite tous les 2 ans à partir de 65 ans, créer un permis à point spécial pour seniors etc. Toutefois, aucune loi n'a jamais été votée sur les incapacités interdisant la conduite ou pour fixer un âge limite pour prendre le volant. Aujourd'hui, les actions pour aider les seniors sont à mettre au crédit de quelques associations. Ces dernières organisent des stages pour remettre à niveau leurs connaissances du code, leur pratique de la conduite ou encore des ateliers pour reprendre confiance sur la route. Enfin, les constructeurs automobiles jouent également un rôle et inventent de nouveaux équipements. La boite automatique ou les options permettant à la voiture de se garer seule, de freiner seule si un danger est proche ou encore d'alerter le conducteur en cas de franchissement de ligne continue sont des solutions innovantes. Elles permettent de réduire les risques mais sont malheureusement encore hors budget pour de nombreuses personnes. Ainsi, aujourd'hui, personne ne peut interdire à un senior de conduire. Ce choix doit venir de son propre chef, quand il pense que cela est devenu trop dangereux pour lui. La liberté individuelle prime et le débat reste toujours ouvert. * http://www.securite-routiere.gouv.fr/la-securite-routiere/l-observatoire-national-interministeriel-de-la-securite-routiere
 Actualités Assurance Auto
assistance 0 km de KelAssur
Avoir un accident avant de démarrer, ça peut être à difficile. Par contre, vous des chances d'être en panne avant même de mettre la clé sur le contact! Pneu crevé, essence siffonée,…
Si la garantie vol couvre votre voiture contre le vol et la tentative de vol, elle ne prend pas en compte les objets à l'intérieur du véhicule, ni même les accessoires du véhicule. Que…
La garantie assistance de l'assurance auto assure à son souscripteur une aide matérielle mais aussi financière en cas de panne ou d'accident avec son auto. En cas d'accident, cette garantie…