Vous êtes ici : AccueilAssurance autoDossierAvertisseurs de radar, détecteurs & anti radar

Avertisseurs de radar, détecteurs & anti radar

Avertisseurs de radar communautaires ou non, détecteurs de radar, anti-radar... Pas facile de faire la différence entre tous, et encore moins de savoir quels appareils sont autorisés ou non. Comment choisir entre tous ces appareils? Comment fonctionnent-ils? KelAssur, comparateur d'assurance auto et moto, vous aide à comparer les nouveaux "assistants de conduite"...

Désormais, les nouveaux appareils autorisés sont appelés "outils d'aide à la conduite". Les anciens appareils doivent être mis à jour pour rester légaux. Des fabricants reprennent même votre ancien détecteur de radar - devenu illégal depuis janvier 2012- contre un outil d'aide à la conduite autorisé, lui.

Attention si votre véhicule est équipé d'un GPS intégré: s'il a la fonction anti-radar, il peut être hors-la-loi. Dans ce cas deux solutions: désactiver la fonction, et passer chez le constructeur auto pour procéder à une mise à jour système.

Les appareils interdits par le Code de la route

Les détecteurs de radar

Les détecteurs de radar fonctionnent grâce à une antenne, qui capte les ondes électromagnétiques émises par les radars fixes et les radars mobiles. Dès qu'un radar est détecté, le conducteur est avertit par un signal sonore émis par le détecteur de radar. Au conducteur de réduire sa vitesse.

Les anti-radar

L'anti-radar, quant à lui, fonctionne sur le même principe, ou presque (voire pire selon votre conviction). Il ne se contente pas d'avertir de la présence d'un radar, mais va brouiller les ondes émises par celui-ci. Le radar ne pourra pas flasher le véhicule, qui n'aura même pas à ralentir! Du moins si le conducteur fait partie de la catégorie de personnes qui estiment que la limitation de vitesse, c'est pour les autres.

Les sanctions encourues

Depuis les nouvelles dispositions du code de la route, les détecteurs de radar sont interdits, selon l'article R413-15 du code de la route (contravention de 5ème classe). Leur détenteur risque jusqu'à 1 500€ d'amende, un retrait de 2 points sur le permis, voire même une suspension de permis pendant 3 ans.
Si l'appareil est branché, où qu'il est disposé de façon à servir, la sanction peut aller jusqu'à la confiscation du véhicule. Dans tout les cas, le détecteur de radar est saisi.
Ne pas laisser les agents contrôler l'appareil constitue une infraction.

Les appareils autorisés par le Code de la route

Conduire en respectant la vitesse devient très difficile. Entre la circulation devenue très dense, les vitesses qui changent si souvent qu'on ne peut plus se fier au type de voie empruntée (départementale à 90 km/h, voie rapide à 110 km/h, autoroute à 130 km/h), et les panneaux pas toujours présents, même le conducteur le plus respectueux des limitations de vitesse est assuré de se faire flasher dans les 3 prochaines années.

De plus, pour s'assurer de terminer le trajet en entier, en périphérie des grandes villes, ou lors des grandes "transhumances" de vacances, mieux surveiller les autres voitures, et surtout les motos qui roulent entre les files de voitures. Pas toujours compatible avec la surveillance du compteur et des panneaux, quand ce n'est pas un camion qui vous masque le dit panneau!

C'est pour cette raison que le gouvernement, qui voulait interdire tous les dispositifs, a finalement décidé d'en autoriser certains.

Les avertisseurs de radars deviennent les "outils d'aide à la conduite"

Dorénavant appelés "outils d'aide à la conduite", les avertisseurs de radar restent légaux. Grâce à une géo-localisation par GPS, ils vont pouvoir donner aux conducteurs des informations publiques:

  • les zones à risque,
  • les zones où se trouvent un radar fixe,
  • et les zones dites "dangereuses" susceptibles de cacher un radar mobile.

Les assistants d'aide à la conduite communautaires

Ils fonctionnent sur le même principe que les outils d'aide à la conduite simples. Seule différence, les personnes associées à cette "communauté" vont pouvoir communiquer entre elles, par le biais d'un simple bouton.
Ce dernier  permet à un utilisateur de prévenir le reste de la communauté d'un danger: risque, perturbation routière, radar mobile... Les autres utilisateurs de la communauté passant à proximité (sur la même voie très exactement) seront informés du risque et des problèmes de circulation éventuels. L'avantage: la mise à jour se fait en temps réel, au jour le jour, en fonctionnant sur le principe du réseau social.

S'assurer de conduire plus serein, en respectant les vitesses

Simples ou communautaires, les avertisseurs ne détectent donc rien à proprement dire. Ils vous indiquent à partir de quand lever le pied, et jusqu'où.
Mais si on se place dans une vraie logique d'aide à la conduite, les meilleurs appareils sont ceux qui vous indiquent à quelle vitesse rouler. Car nous sommes bien d'accord, le but du jeu n'est pas d'éviter le flash. Il consiste à savoir quelle vitesse respecter...!

Et les anti-radar en Europe ?

L'utilisation de détecteurs de radar est interdite dans la majorité des pays européens, à l'exception du Danemark, où son usage est légal.
Quant aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, vous avez le droit d'en posséder un, mais pas de l'utiliser. Autrement dit, pas vu, pas pris!

Une sanction qui a du sens: assurer une meilleure sécurité des routes

Si la plupart des automobilistes ne voient que le côté "punition" de la chose, il faut rappeler que les accidents de voiture sont une des premières causes de décès. Or, plus la vitesse est élevée, plus l'impact risque d'être meurtrier... Les détecteurs de radars sont donc un moyen de lutte contre l'insécurité routière.

Même si on peut pester contre des sanctions sévères pour un dépassement de quelques km/h à petite vitesse, le gouvernement cherche à réduire le nombre d'accidents en appliquant des sanctions de plus en plus lourdes.

Il faut bien comprendre qu'un minimum de délinquants de la route rendent la route plus dangereuse pour une majorité d'usagers des routes.

Aussi, lorsque certains conducteurs font des appels de phare pour prévenir d'un contrôle radar, ils donnent une chance aux délinquants routiers, qui causeront peut-être un jour la mort de piétons, ou de passagers d'un autre véhicule.

 Actualités Assurance Auto
assistance 0 km de KelAssur
Avoir un accident avant de démarrer, ça peut être à difficile. Par contre, vous des chances d'être en panne avant même de mettre la clé sur le contact! Pneu crevé, essence siffonée,…
Si la garantie vol couvre votre voiture contre le vol et la tentative de vol, elle ne prend pas en compte les objets à l'intérieur du véhicule, ni même les accessoires du véhicule. Que…
La garantie assistance de l'assurance auto assure à son souscripteur une aide matérielle mais aussi financière en cas de panne ou d'accident avec son auto. En cas d'accident, cette garantie…