Vous êtes ici : AccueilAssurance créditDossierCrédit pour téléphone portable et banquopérateurs?

Crédit pour téléphone portable et banquopérateurs?

Les cartes bancaires bientôt reléguées au placard par les cartes SIM? On pouvait y croire, avec l'arrivée de la technologie NFC. Mais les banques contre-attaquent. Après les investissements en bourse (hasardeux...?), puis la bancassurance, voici que nos banquiers s'emparent de la téléphonie mobile. BNP Paribas, Cofidis mobile, Sofinco et consorts s'associent avec les opérateurs Free, SFR, Orange, NRJ mobile... Le marché du téléphone/ carte de crédit est un nouveau moyen de s'assurer la mainmise sur les transactions virtuelles, en cumulant les profits d'un marché juteux. Le consommateur va-t-il en tirer avantage? La comparaison d'offres de téléphonie mobile en plus grand nombre fera-t-elle baisser les prix?

Tout est bon pour s'assurer de garder la main sur nos euros durement gagnés. La banque de dépôt et de prêt aux entreprises ou à l'achat immobilier semblent de lointains souvenirs. Les établissements bancaires ne se reconnaissent plus dans ces rôles, pourtant moteurs de l'économie d'un pays et fondement de leur existence...


S'assurer la maîtrise des transactions virtuelles NFC

La technologie NFC (Near Field Communication) qui arrive en France permet d'effectuer des "paiements" directement depuis son téléphone mobile par contact proche. Plus besoin de saisir de code secret!
Cette technologie associée aux applications telles que Google Wallet, fait monter d'un cran les opportunités pour des sociétés telles que Paypal.

Déjà 44 millions de téléphones portables sont équipés d'une puce NFC en 2011. Et passeraient à 630 millions en 2015. Un marché estimé à 71 milliards de dollars en 2015, alors qu'on ne parle que de récession économique... D'ici 3 ans, avec un tel système, Google pourrait devenir 1ère banque mondiale!

Une manne pour les organismes bancaires qui sentent venir le vent. Il leur faut s'assurer de garder la main sur les transactions virtuelles, en évitant la possible disparition de la carte bleue... Le samsung Galaxy S II nouvelle génération et l'iphone 4 S en sont déjà équipés. Peut-être que bientôt, l'assurance de votre smartphone remplacera l'assurance fournie avec votre carte de crédit.

Les opérateurs français en accès direct sur votre compte

Pour contrecarrer la solution logicielle Google Wallet, Orange, Bouygues Telecom et SFR lancent Buyster, une solution de paiement fixe et mobile avec prélèvement direct sur le compte bancaire du client, depuis votre smartphone favori.


Après la bancassurance, voici la bancophonie

Après s'être convertis en assureurs, les banquiers deviennent donc opérateurs de téléphonie. Les organismes bancaires ont eu la main: ouvrir les portes de nos comptes bancaires aux opérateurs est sûrement facilité par la conclusion d'alliances.

BNP-Paribas avec Orange, Sofinco (Crédit Agricole) avec Free, Cofidis (le Crédit-Mutuel CIC) avec NRJ mobile... Des alliances qui vont aussi permettre aux banquiers de proposer leurs propres offres de téléphonie, et de vendre les mobiles inclus dans le forfait, ou nus. Sans oublier l'assurance vol ou casse, qui complètera sans doute tous les produits bancassurance existants.

Les offres de "bancophonie" se profilent du forfait classique de 30 minutes à 3 heures de communication, à partir de 9,99 € / mois pour l'offre de base, sans oublier le "multimedia" avec SMS illimité tous opérateurs, surf internet, à partir de 17,99 € / mois...
Cerise sur le gâteau: des packs sans engagement sont prévus chez les futurs "banquopérateurs". Certains seraient même en train de plancher sur des offres de crédit pour faciliter l'achat de mobiles dernier cri, dont les français sont si friands.


La téléphonie mobile enfin moins chère?

Il semble donc que le coup de pieds de l'opérateur Free a ouvert les portes de la concurrence, dans la fourmilière de la téléphonie mobile. Et que les opérateurs historiques choisissent de converger vers la bancophonie, pour parer au raz-de-marée annoncé de Free Mobile. Les consommateurs seront-ils gagnants? Pas sûr...

Car si les prix baissent, les sollicitations elles, vont se multiplier, et le risque de surendettement avec! Pour vous en convaincre, regardez les pubs diffusées sur les applications gratuites des markets: Androïd, Windows, Apple Store... Autorisations de géolocalisation à granularité fine, autorisations d'écriture, autorisation de lecture des contacts ou des appels, etc.
Les bannières diffusées sur ces applications s'adaptent déjà instantanément selon l'endroit où vous vous trouvez, ou la dernière page web visitée. Même sans technologie NFC!

La traque systématique du consommateur a débuté

Gageons que les banquiers proposeront systématiquement les modèles de téléphones portables (tactiles, smartphones et autres) pourvus de la technologie NFC. Qui permet non seulement de payer depuis votre portable, mais surtout de savoir ce que vous achetez, et où vous êtes à tout moment.

Donc, de vous envoyer des pubs et des promos dès que vous passez près d'un centre commercial client de la banque. Histoire de vous pousser un peu plus vers les crédits à la consommation, ou à la consommation tout court, pourvu que ce soit à haute dose.

Rappelez-vous que contrairement aux paiements en espèces ou par chèque, les banques se rémunèrent sur les télé-transactions, y compris les cartes bleues. On comprend bien qu'assurer la dématérialisation des paiements et la disparition du chèque bancaire les intéressent au plus haut point!


Peut-on assurer la sécurité des transactions NFC?

Reste que sans la sécurité de la saisie de code, on peut se poser quelques questions.
Par exemple, si votre téléphone portable est volé, que se passe-t-il pour les transactions faites tant que vous n'aurez pas déclaré le vol? Ou encore, ne risque-t-on pas de pirater facilement les autorisations bancaires par contact proche?

D'autant que les fabricants de téléphone portable ouvrent volontiers les portes de leur "market" aux développeurs de tous horizons...


La technologie NFC

Traduction: Near Field Communication. Il s'agit d'une technologie de communication sans contact à courte portée. En clair, plus besoin de passer votre carte bleue dans un lecteur. Ni même de posséder une carte bleue... À condition que les commerçants s'équipent de terminaux compatibles (base de paiement sans contact) ou de logiciels (sites de vente en ligne) adaptés.

On comprend tout de suite la taille des enjeux financiers, qui nous assure de belles batailles en perspective entre acteurs du marché de la banque et de la téléphonie mobile. C'est une technologie déjà utilisée dans les transports: télépéage, cartes de transports par contact dans les métros et bus...

Cocorico...

Comme souvent, la médiatisation met sous les spots une information partielle. Rendons son crédit d'auteur à l'inventeur sans qui rien ne serait. Le paiement via technologie NFC serait impossible sans l'invention de la puce, mise au point par l'inventeur français, Roland Moreno, fondateur de Gemplus, (aujourd'hui Gemalto). Une puce qui a permis de développer la fameuse carte SIM indispensable aux téléphones mobiles. Précisons que Gemplus a également initié des recherches sur les technologies de paiement sans contact. Moyens déjà utilisées: portes-monnaies électroniques, cartes de télépéage, cartes de transport (bus, métro) qui ne nécessitent plus de lecteurs...

Dates:

  • 1974: dépôt de brevet par et inventeur de la carte à Puce
  • 1980: Création du GIE "carte à mémoire"
  • 1982-1984: expérimentation de paiement par carte sur 3 sites
  • 1983: lancement de la télécarte et normalisation ISO
  • 1988: création de Gemplus
  • 1990-1992: généralisation des cartes Bleues et déploiement de la technologie à d'autres services, téléphonie mobile et cartes SIM, carte santé (Sésame, Vitale...), premiers porte-monnaie électroniques (Proton, la Poste).
Actualité crédit
Pour comparer différents offres de crédits entre plusieurs banques, ou les différents types d'emprunts (réserve d'argent, crédit affecté, emprunt immobilier etc.), tenez compte de…
Surendettement: explosif
Avec le recours au crédit à la consommation non contrôlé (crédits renouvelables, paiement en plusieurs fois, découverts autorisés etc.), le surendettement est une situation critique, et…
Il existe différents crédits selon les biens à acheter. En effet, les montants diffèrent pour s'offrir un ordinateur ou une maison! Voici un petit tour d'horizon des crédits existants…