Vous êtes ici : AccueilAssurance habitationActualite2013: fin de la crise immobilière?

2013: fin de la crise immobilière?

Les chiffres des mises en chantier de cette fin d'année sont clairs: il y a peu d'espoir que le marché immobilier reparte l'année prochaine. Moins de permis, moins de chantiers... le marché du logement neuf ne cesse de dégringoler. KelAssur, votre comparateur d'assurance habitation, vous rapporte les chiffres inquiétants de cette fin 2012.

La crise rode et ne semble pas vouloir partir. KelAssur, comparateur d'assurances maison, vous dit tout.

Les chiffres des mises en chantier

Entre novembre 2011 et novembre 2012, le nombre de mises en chantier a chuté de 13,1%. Mais le plus inquiétant reste les chiffres récents, qui ne présagent rien de bon. 

Entre septembre et novembre 2012, c'est un plongeon de 23,8% par rapport à la même période l'année précédente. Du côté des permis de construire, la baisse est moins importante mais notable quand même: -11,8%.

La maison individuelle marche mieux que le collectif

Toujours de septembre à novembre, ce sont les logements collectifs qui ont le plus flanchés, avec une chute de -28,7%, alors qu'elle se limite à -11,5% pour les logements individuels. Le logement groupé (plusieurs maisons individuelles) ne marche pas fort non plus, avec -19,6% de mises en chantier.

Le mot de KelAssur, votre comparateur d'assurances habitation

En cette période de crise, de moins en moins de personnes ont la possibilité d'accéder à la propriété. Et cela ne devrait pas s'arranger en 2013, malgré des taux d'emprunt très bas

Actualités Assurance habitation
Taxe TV: hausse 2013
Pour éviter d'augmenter un impôt, on en crée un autre. Une méthode de gestion budgétaire qui semble désormais acquise par nos dirigeants politiques. Pour assurer l'équilibre budgétaire…
taux interet immobilier
Particuliers, c'est le moment d'investir! Les taux d'intérêt des crédits immobiliers n'ont jamais été aussi bas. Et s'ils semblent se stabiliser, la relance parait encore loin. 
bonus malus électricité chauffage
L'électricité et le gaz devraient être soumis à un système de bonus-malus énergétique. Au plus on consomme, au plus le prix augmente, et vice-versa.