Vous êtes ici : AccueilAssurance habitationActualiteAssurer son autoconstruction

Assurer son autoconstruction

L'autoconstruction: un projet qui requiert rigueur, courage... et nerfs d'acier! Que ce soit pour réaliser des économies ou bâtir une maison introuvable sur le marché, les raisons menant à ce type de construction sont nombreuses. Cependant, cette pratique marginale est entourée d'un certain flou en matière d'assurances. Quelles sont alors les assurances que les autoconstructeurs vont souscrire avant et pendant le chantier? KelAssur, votre comparateur d'assurances habitation, vous ouvre les portes pour bien assurer votre projet d'autoconstruction.

L'importance de la responsabilité civile

Dès la réception du terrain de construction, il est très important de s'assurer que tout dommage causé à un tiers sera pris en charge. Ainsi, vérifiez bien auprès de votre assureur que votre responsabilité civile vous couvre. Si ce n'est pas le cas, adaptez votre contrat afin que d'éventuels dégâts causés à un tiers (enfant qui se blesse en jouant, par exemple, ou un ami qui vient vous aider) puissent être pris en charge.

Penser aux bénévoles

Cette assurance peut également être très utile dans le cas où vous faites appel à des bénévoles et que l'un d'eux se blesse. Votre assureur couvrira les dégâts dont vous êtes jugé responsable dès lors que l'aide est en effet considérée "de pure courtoisie", c'est-à-dire réellement bénévole, et que la victime parvient à prouver votre responsabilité.

Attention à l'aide "contractuelle": l'assurance RC ne suffit pas

Si votre assureur considère que l'aide dont vous bénéficiez est davantage d'ordre contractuel, cela se complique. Dès lors que l'un des bénévoles se blesse, il n'a pas à prouver votre responsabilité, vous êtes ipso facto déclaré responsable. Ici, la responsabilité civile est insuffisante, sauf si elle prévoit ce cas explicitement, et l'affaire se termine bien souvent au tribunal... Donc, soyez vigilant au moment de signer votre contrat d'assurance !

Assurer sa construction

Ensuite, il faut savoir que les assurances obligatoires lors de constructions classiques ne le sont plus dans le cas d'une autoconstruction. Elles sont cependant recommandées, mais se heurtent à la frilosité des assureurs qui considèrent encore à ce jour l'autoconstruction comme une démarche à risque.

Le dilemme de l'assurance dommage-ouvrage

Cette assurance, qui vous couvre en cas de construction défectueuse, n'est ici pas obligatoire. Bien souvent, il va être difficile de l'obtenir auprès de votre assureur, qui estime généralement le risque trop important du fait que vous soyez autonome sur la construction de votre logement.

Mais, gros dilemme, les banquiers qui ne sont pas toujours au fait de l'autoconstruction, exigent la plupart du temps que vous souscriviez cette assurance dommage-ouvrage avant de vous accorder un prêt. De nombreux autoconstructeurs témoignent cependant: en expliquant calmement et clairement les choses à son banquier, en lui démontrant que s'assurer contre soi-même, au final, n'a pas beaucoup de sens, celui-ci finit par "lâcher l'affaire".

Le paradoxe de la décennale

En tant que particulier, vous n'êtes pas tenu à la garantie décennale, qui existe à la base pour couvrir les entrepreneurs contre une construction défectueuse, pendant les dix années qui suivent la livraison du logement. Cependant, le recours à une garantie décennale s'applique en cas de revente de votre logement dans les 10 ans suivant la fin du chantier.
Tout dommage qui intervient alors sera de votre responsabilité (en tant que constructeur). Vous devrez payer.
C'est là que le débat se corse, car, au même titre que l'assurance dommage-ouvrage, il est souvent très difficile de convaincre son assureur de souscrire une garantie décennale en autoconstruction.

Faire appel à des experts

C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles il est plus prudent de faire appel à des experts pour effectuer une analyse des sols ou afin de connaître les normes de construction. Ainsi, en cas de dommage, vous serez couverts et pourrez prouver que des professionnels ont avalisé le terrain de construction ou la construction elle-même.

Cependant, rares sont les autoconstructeurs confrontés à ce problème, car rares sont ceux qui vendent leur bien dans les dix ans qui suivent la construction. Après avoir sué sang et eau, ils ont plutôt envie d'en profiter !!

Castors, un organisme dédiée à l'autoconstruction

Que les autoconstructeurs en devenir ne se désespèrent pas! Des structures dédiées existent. Notamment, les Castors est un regroupement d'associations d'autoconstruction qui collabore avec les assureurs pour faciliter l'accès aux assurances lors de l'autoconstruction.

À la condition de devenir adhérent, vous pouvez bénéficier d'une assurance dommage-ouvrage, d'une couverture sur toute la durée du chantier contre les catastrophes naturelle ou le vandalisme... et pouvez également parer aux soucis avec d'éventuels dommages causés aux bénévoles venus vous donner un coup de main, comme vu plus haut. Un grand soulagement quand on voit les réticences et les préjugés dont l'autoconstruction fait l'objet, auprès des banquiers et des compagnies d'assurance habitation!

Actualités Assurance habitation
Assurance risque locatif
Constituer sa retraite en investissant dans l'immobilier fait désormais partie du "plan retraite" des français, lorsqu'ils peuvent en avoir les moyens. Et pour y parvenir, la solution est…
bris de glace habitation
Saviez-vous que votre contrat d'assurance habitation comprend une garantie bris de glaceà Celle-ci couvre la fissure et la casse des éléments vitrés de votre maison. Explications.
Assurance de résidence secondaire
C'est une question qui interpelle souvent les propriétaires ou les locataires d'un logement: quelle différence y-a-t-il entre l'assurance d'une résidence secondaire, et l'assurance d'une…