Vous êtes ici : AccueilAssurance habitationActualiteAttention aux détecteurs de fumée défectueux!

Attention aux détecteurs de fumée défectueux!

Alors que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vient de publier une mise en garde contre les détecteurs de fumée AS DETECT JB-SO2, l'heure est venue pour KelAssur, votre comparateur d'assurance habitation, de faire le point sur la loi de prévention contre les risques d'incendie qui impose l'installation de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée dans les logements avant le 8 mars 2015.

Destruction des détecteurs de fumée non conformes

"Compte tenu du danger grave et immédiat lié à ce matériel, la DGCCRF recommande aux consommateurs de ne pas utiliser ce produit". C'est en ces termes que l'institution a signé l'arrêt de mort du détecteur de fumée AS DETECT JB-SO2, fabriqué le 3 mars 2012. Les tests effectués par la Direction ont permis de repérer "un lot de matériels non-conformes et dangereux qui doit faire l'objet d'une destruction" par le fabricant avant le 6 décembre prochain.

Publication de tous les détecteurs défectueux

Selon la loi de prévention contre les risques d'incendie adoptée en mars 2010, tous les occupants (propriétaires ou locataires) devront équiper leurs logements de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) avant le 8 mars 2015.
Il y a donc fort à parier que de nombreux appareils, plus ou moins fiables, seront mis en vente pour répondre à la demande, et éviter la rupture de stocks comme pour les éthylotests.
Mais avec le risque que les habitants ne puissent pas maîtriser un départ de feu ou fuir à temps, si le détecteur est défectueux. La DGCCRF a donc décidé de communiquer la liste des modèles retirés du marché.

Le risque incendie et les assureurs

L'augmentation du nombre d'incendies en France, ces vingt dernières années, est à l'origine de cette obligation. Selon le ministère du Logement, en 2011, un incendie domestique a eu lieu toutes les deux minutes. Avec 10.000 blessés et 800 morts (dont 80 % sont dus à l'intoxication par la fumée) en 1 année. C'est aussi la 2ème cause de mortalité par accident domestique chez les enfants de moins de 5 ans.

D'où l'engagement des assurances qui précèdent la loi: certains contrats d'assurance habitation rendent obligatoire, de fait, l'utilisation d'un détecteur de fumée, dans les conditions générales de l'assurance.

Au même titre qu'elles obligent à fournir le certificat d'entretien des chaudières à gaz par exemple. Ou qu'elles imposent les serrures de sécurité qui ne sont pourtant pas obligatoires. Certains assureurs vont encore plus loin, comme Groupama qui propose à ses assurés un détecteur sélectionné par la compagnie d'assurance, à tarif préférentiel.

2 % des maisons équipées

Pourtant la prise de conscience semble lente: la France ne compte que 2 % de détecteurs dans les habitations. Contre 98 % en Norvège et 89 % en Angleterre. S'il reste un peu moins de trois ans aux particuliers pour installer un DAAF chez eux, mieux vaut anticiper. En prime, vous éviterez les exclusions de garantie de votre Assurance habitation.

Le mot du comparateur

Chaque année, 250 000 incendies d'habitation sont déclarés aux assurances.
L'installation obligatoire de DAAF dans chaque habitation pourrait permettre de baisser ces statistiques. Mais concrètement, comment cette obligation va-t-elle être mise en place?
Il est probable que la contrainte par l'assureur va s'étendre à tous les contrats d'assurance habitation. L'occupant devra signaler à son assureur l'installation de l'appareil chez lui. Au risque pour lui, s'il ne se conforme pas à la loi, de ne pas être indemnisé en cas d'incendie. Reste à savoir si l'occupant pourra espérer voir sa prime d'assurance habitation baisser si le détecteur de fumée est bien installé.

Actualités Assurance habitation
Assurance risque locatif
Constituer sa retraite en investissant dans l'immobilier fait désormais partie du "plan retraite" des français, lorsqu'ils peuvent en avoir les moyens. Et pour y parvenir, la solution est…
bris de glace habitation
Saviez-vous que votre contrat d'assurance habitation comprend une garantie bris de glaceà Celle-ci couvre la fissure et la casse des éléments vitrés de votre maison. Explications.
Assurance de résidence secondaire
C'est une question qui interpelle souvent les propriétaires ou les locataires d'un logement: quelle différence y-a-t-il entre l'assurance d'une résidence secondaire, et l'assurance d'une…