Vous êtes ici : AccueilAssurance habitationActualiteComment assurer son gîte?

Comment assurer son gîte?

Propriétaire ou futur propriétaire d'un gîte ou d'une chambre d'hôte, il faut protéger vos clients de tous les risques possibles: contracter une assurance pour son gîte est une nécessité! Découvrez l'assurance propriétaire de gîte avec votre comparateur d'assurance habitation KelAssur.

Tout comme assurer une location de vacances, vous vous devez d'assurer votre gîte. Encore faut-il savoir quelle assurance souscrire! KelAssur, votre comparateur d'assurance habitation vous explique comment assurer son gîte ou sa chambre d'hôte.

L'assurance propriétaire de gîte

L'assurance propriétaire de gîte offre toutes les garanties nécessaires à la protection de votre gîte, tout comme l'assurance multirisques habitation couvre votre maison. Elle assure une protection contre:

Vérifiez l'assurance responsabilité civile dans votre assurance gîte

L'assurance responsabilité civile doit figurer dans votre assurance propriétaire de gîte. Elle protège votre famille et vos hôtes des dommages causés du fait des bâtiments et de ses installations. 

Des assurances supplémentaires pour protéger votre chambre d'hôte

Certaines assurances peuvent proposer des garanties ou options supplémentaires, mais non obligatoires. Vous pouvez par exemple souscrire à:

  • Une assurance pour la sécurité alimentaire;
  • Une assurance annulation.

Pour finir, si vous êtes amené à conduire vos clients dans votre voiture personnelle, vous vous devez de prévenir votre assurance.

Actualités Assurance habitation
taux interet immobilier
Particuliers, c'est le moment d'investir! Les taux d'intérêt des crédits immobiliers n'ont jamais été aussi bas. Et s'ils semblent se stabiliser, la relance parait encore loin. 
Taxe TV: hausse 2013
Pour éviter d'augmenter un impôt, on en crée un autre. Une méthode de gestion budgétaire qui semble désormais acquise par nos dirigeants politiques. Pour assurer l'équilibre budgétaire…
bonus malus électricité chauffage
L'électricité et le gaz devraient être soumis à un système de bonus-malus énergétique. Au plus on consomme, au plus le prix augmente, et vice-versa.