Vous êtes ici : AccueilAssurance habitationActualiteVigilance catastrophes naturelles et MRH

Vigilance catastrophes naturelles et MRH

Avant de choisir où faire construire sa maison, quel appartement acheter, il serait idéal de s'assurer un minimum de sécurité du point de vue du risque de catastrophes naturelles. Idée saugrenue? Eh bien non: c'est aujourd'hui une réalité, les catastrophes naturelles, tempêtes et inondation sont plus fréquents. Petit conseil du comparateur KelAssur: ne comptez pas que sur votre assurance habitation. Mieux vaut anticiper...

L'Assurance MRH: moins chère selon les lieux

Bien sûr, chacun préfère éviter le risque de catastrophe ou de tempête. Pareil pour les assureurs qui, de leur côté, font baisser les tarifs de cotisation d'assurance multirisque habitation (MRH) selon les lieux d'habitation.
Pas fous les assureurs: eux aussi suivent l'info, et si une agglomération est fortement sujette aux tempêtes, grêles, inondations, incendies et autres catastrophes naturelles, le montant des remboursements payés par les assureurs augmente potentiellement avec le risque de catastrophe naturelle... Le prix de votre assurance MRH augmentera en conséquence.

L'assurance habitation a ses limites

Même si les assureurs proposent une garantie tempête, et que la déclaration en catastrophe naturelle offre une certaine sécurité aux propriétaires de maison ou d'appartement, l'assurance multi-risques a ses limites. En particulier, elle ne vous évitera pas les problèmes en cas de sinistre lié aux crises météo... Que faire?

Anticiper, analyser et évaluer le risque

Vous pouvez tenter d'anticiper le potentiel de risque de catastrophes naturelles et de tempêtes pour votre maison, votre appartement, vos bureaux, votre immeuble... Certaines régions, certains lieux, certains quartiers même, présentent plus de prédispositions à ce genre de sinistres.
Il existe des mesures préventives qui vous permettront d'évaluer le potentiel "sinistre météorologique" d'un lieu d'habitation du point de vue des caprices de la nature:

  • suivre l'actualité sur les catastrophes naturelles,
  • anticiper les risques naturels liés au climat,
  • être alerté,
  • étudier l'historique et l'évolution du risque dans une région, un département, un pays...
  • etc.

Les moyens pour anticiper les catastrophes naturelles

En vous informant, vous pourrez ainsi prévenir et éviter d'acheter un bien immobilier là où c'est trop risqué.

Si vous êtes déjà propriétaire, vous pourrez quand même prendre des dispositions, pour limiter la casse au cas où, comme par exemple éviter d'entreposer des appareils en sous-sol, faire creuser des puits d'évacuation de l'eau, faire pousser une haie d'arbre pour réduire les effets du vent...

Il existe des outils pour s'informer sur le risque de catastrophes naturelles.

Le site CATNAT.net

Le site http://www.catnat.net (CATAstrophes NATurelles) vous permet d'analyser une multitude d'informations liées aux catastrophes naturelles. Cela va des archives de l'actualité, aux bulletins d'alerte, en passant par les statistiques.

Votre mairie

Complétez ces informations en allant faire un petit tour à la mairie de votre commune: le cadastre ou le service de délivrance du permis de construire est généralement bien informé de l'historique du territoire communal. Le Plan Local d'Urbanisme (PLU) est d'ailleurs souvent défini en fonction des zones inondables, ou de péril.

La mémoire des seniors

Interrogez aussi quelques "anciens": ils sont souvent la meilleure mémoire du lieu où ils vivent depuis longtemps.

Actualités Assurance habitation
Assurance risque locatif
Constituer sa retraite en investissant dans l'immobilier fait désormais partie du "plan retraite" des français, lorsqu'ils peuvent en avoir les moyens. Et pour y parvenir, la solution est…
bris de glace habitation
Saviez-vous que votre contrat d'assurance habitation comprend une garantie bris de glaceà Celle-ci couvre la fissure et la casse des éléments vitrés de votre maison. Explications.
Assurance de résidence secondaire
C'est une question qui interpelle souvent les propriétaires ou les locataires d'un logement: quelle différence y-a-t-il entre l'assurance d'une résidence secondaire, et l'assurance d'une…