Vous êtes ici : AccueilAssurance habitationDossiervacances anti-vol

vacances anti-vol

Vos vacances au Portugal vous ont détendu à merveille ? Votre escapade new-yorkaise vous a revigoré ? Bref, vous êtes prêt à rentrer sereinement dans votre nid douillet. Vous passez le pas de la porte et là, patatras ! Votre bonheur disparaît face au désastre auquel vous assistez : vous vous êtes fait cambrioler. Après avoir fait l'inventaire des objets volés ou détériorés, c'est décidé, cela ne vous arrivera plus jamais ! Alors, comment partir en toute tranquillité en vacances, sans la peur d'être victime d'un cambriolage ? Comment préparer sa maison pour les vacances ? Kelassur, votre comparateur d'assurance, vous indique les trucs et astuces pour éviter toute catastrophe à votre retour de congés.

La Garantie contre le vol

Tout d'abord, il est primordial de savoir si l'on bénéficie d'un contrat d'assurance habitation multirisque apte à faire face à ce genre de désagrément. Vérifiez que votre contrat comprend une garantie contre le vol. Elle vous assure contre les vols, les tentatives de vol, les détériorations ou le vandalisme en cas d'effraction, d'usage de fausses clés, d'introduction clandestine ou d'un acte de vol commis par votre personnel d'entretien (femme de ménage, jardinier...).

Lorsque vous constatez le délit, il vous faut envoyer dans les deux jours la déclaration de vol à votre assureur par lettre recommandée afin que le processus d'indemnisation commence.

Le nombre de cambriolages en hausse

Ceci dit, le mieux reste encore de se prémunir un maximum en amont contre le vol. Le nombre de cambriolages est en perpétuelle progression. En 2011, une hausse de 16% a été enregistrée par rapport à 2010, représentant une moyenne de 888 cambriolages par jour, avec un pic sévère en été. Face à cela, de nombreux système de sécurisation se développent, et il n'est pas toujours aisé de choisir.

Installer une alarme chez soi

En effet, les entreprises d'installation d'alarmes fleurissent à mesure que le nombre de cambriolages augmente. La première des sécurités sera par conséquent de choisir un vendeur et un matériel sûrs. Pour cela, mieux vaut faire plusieurs devis et ne pas s'y prendre trois jours avant de partir.

Bien choisir l'entreprise

Veillez à choisir une entreprise estampillée GPMSE (Groupement professionnel des métiers de la sécurité électronique ), syndicat représentatif des métiers de la sécurité, gage de fiabilité. Il est également conseillé d'acheter du matériel certifié Apsad. Ce label est reconnu par les assureurs et atteste de la fiabilité d'un système de sécurité.

Choisir son alarme

Vous aurez le choix entre de nombreux modèles, dotés de technologies variées. Un système d'alarme basique comprend généralement une sirène, visuelle et sonore, un détecteur d'ouverture et de mouvement, que l'on peut installer à l'intérieur et à l'extérieur. Ces installations permettent aussi bien souvent le déclenchement d'un ou deux appels téléphoniques à des personnes de votre choix au moment de l'effraction. De plus, ces systèmes peuvent être reliés à votre numéro de téléphone fixe et portable ou à votre ligne ADSL. Il existe des kits à monter soi-même, moins onéreux qu'une installation à domicile dont le prix varie entre 1 500 et 2 000 euros.

Vous pouvez opter pour une alarme filaire ou sans-fil. L'avantage d'un système sans-fil : vous installez autant de capteurs que vous souhaitez dans votre logement - sans faire de trous aux murs - que vous pouvez de surcroît télécommander (permettant un contrôle à distance).

Les centrales de surveillance

Si vous voulez vraiment dormir sur vos deux oreilles sans une once d'inquiétude, vous pouvez investir dans un abonnement auprès d'une centrale de télésurveillance raccordée à votre alarme 24 heures sur 24. Au moindre mouvement suspect détecté, une personne appelle à votre domicile et, si vous n'êtes pas chez vous, appelle la police. Certaines centrales incluent la prise de clichés pour garder une image de la personne qui s'introduit chez vous ou encore prévoient que l'agent se déplace chez vous pour limiter les dégâts au plus vite.

Des gestes simples qui éloignent les cambrioleurs

Au-delà de tous ces systèmes qui vous garantissent une sécurité au millimètre, vous pouvez vous-même œuvrer afin d'éviter que les cambrioleurs ne s'introduisent chez vous.

Bien fermer ses fenêtres

Fermez bien toutes vos portes et fenêtres, y compris le portail extérieur. Cela paraît évident, mais un verrou oublié peut avoir des conséquences dramatiques.

D'ailleurs, il est utile de rappeler que sans effraction constatable, l'indemnisation est difficile à obtenir et que certaines compagnies d'assurance imposent le renforcement des serrures ou des fenêtres, et qu'un manquement à cette obligation peut occasionner une non-indemnisation.

Prévenir ses voisins

Ensuite, prévenez vos voisins ou votre gardien. Ces derniers pourront faire croire que vous êtes chez vous en ouvrant les volets ou en allumant vos lumières régulièrement. Ils seront également de vrais alliés en allant chercher votre courrier : une boîte aux lettres remplie, signe d'absence prolongée, se remarque vite.

Cacher les objets de valeurs

Les voleurs aiment ce qui brille : cachez vos bijoux et objets de valeur, dans un coffre-fort s'il le faut.

Prévenir les forces de l'ordre

Une dernière chose qui pourra vous rassurer avant de partir : prévenir les forces de l'ordre. Ils pourront organiser des rondes près de votre logement et s'assurer que personne ne vient rôder.

Actualités Assurance habitation
Assurance risque locatif
Constituer sa retraite en investissant dans l'immobilier fait désormais partie du "plan retraite" des français, lorsqu'ils peuvent en avoir les moyens. Et pour y parvenir, la solution est…
bris de glace habitation
Saviez-vous que votre contrat d'assurance habitation comprend une garantie bris de glaceà Celle-ci couvre la fissure et la casse des éléments vitrés de votre maison. Explications.
Assurance de résidence secondaire
C'est une question qui interpelle souvent les propriétaires ou les locataires d'un logement: quelle différence y-a-t-il entre l'assurance d'une résidence secondaire, et l'assurance d'une…