Vous êtes ici : AccueilAssurance pretActualiteLa réforme Lagarde

La réforme Lagarde

Les banques détiennent 85% du marché de l'assurance emprunteur. 9 emprunteurs sur 10 souscrivent l'assurance de leur banque sans consulter la concurrence lorsqu'ils signent un crédit.

La réforme de l'assurance crédit est pour bientôt

Les banques sont souvent accusées de forcer la main des emprunteurs sur la partie assurance en conditionnant l'obtention d'un crédit avec un taux attractif à la souscription du contrat global comprenant l'assurance prêt.

Devant cette constatation, les associations de consommateurs se sont longtemps battus et obtenus une réforme qui rentrera en application en 2010.

Le consommateur pourra ainsi librement choisir son assurance emprunteur à condition que l'assurance de son choix présente des garanties équivalentes à celles proposées par la banque.

Quels avantages les consommateurs peuvent déjà tirer d'aller voir un assureur indépendant?

  • Le prix dans bien des cas est l'argument N°1. Les banques ont souvent des tarifs uniques qui défavorisent les jeunes ou d'autres profils. Les tarifs des assureurs sont individualisés et répondent mieux à certains profils. Et c'est sur un comparateur d'assurance en ligne tel que KelAssur.com que l'on trouvera les meilleurs offres d'assurance emprunteur.
  • 10% des profils d'assurés sont atypiques pour des raisons médicales, professionnelles ou de mode de vie. Les assureurs se sont fait une spécialité pour répondre à ces cas particuliers.
  • Les assureurs spécialisés ont aussi des options ou des garanties plus personnalisées qui peuvent mieux répondre à certains besoins. Le conseil de ces professionnels de l'assurance emprunteur prend alors toute sa valeur et permet de sortir de cadres trop standardisés.
Actualité prêt
L'emprunteur a le choix de son assurance prêt, mais le bénéficiaire du contrat d'assurance de prêt reste la banque.
Si un contrat d'assurance de prêt est souscrit par plusieurs emprunteurs, on appelle quotité d'assurance la répartition de la couverture entre les emprunteurs. 
Malgré une légère hausse en décembre, les taux des crédits immobiliers restent pour le moment relativement avantageux. Avant que les taux ne grimpent fortement, comme l'envisagent…