Vous êtes ici : AccueilAssurance pretActualiteRestez couvert même en pratiquant des sports à risque

Restez couvert même en pratiquant des sports à risque

Avoir un contrat d'assurance particulier est un passage obligé lorsque vous pratiquez un sport jugé "à risque". Des questionnaires spécifiques sont alors à remplir, pour l'éligibilité du dossier. En cas d'accident, vous ne serez pas pris en charge dans le cas où vous n'avez pas déclaré la pratique d'un sport à risque dans la notice du contrat.

Un investissement supplémentaire

Si vous êtes fanatique et pratiquant de sports à risques comme le parachutisme, la course automobile ou encore l'alpinisme, l'assurance incluse dans votre licence sportive ne suffit pas pour garantir la couverture d'un emprunt. Une surprime est alors appliquée dès lors que vous vous adonnez à ce genre d'activités sportives.

Le niveau de risques du sport pratiqué

Les assureurs classent les sports à risque dans trois catégories distinctes:
  • Ceux qui sont considérés comme sports normaux, et pour lesquels la question de surprime n'est pas évoquée. On y trouve par exemple le ski sur piste, la plongée à moins de 20 mètres de profondeur, etc.;
  • D'autres, comme la tauromachie, le saut à l'élastique sont considérés trop dangereux. L'exclusion de ces sports du contrat d'assurance est non négociable.
Lorsque vous cessez de pratiquer un sport à risque ou que vous commencez à en pratiquer un autre, pensez à le faire savoir à votre assureur. En cas d'oubli, déclarez-le quand même, la couverture prendra alors effet à partir de la date de l'avenant.

Le rachat d'exclusion: une option envisageable

Moyennant une prime supplémentaire, certaines institutions proposent de racheter une exclusion. Lors du remplissage du formulaire médical, vous notifiez la pratique d'un sport. Un questionnaire particulier vous sera donné à remplir concernant le sport pratiqué, et l'institution étudiera la prime à fixer en fonction des données que vous avez fournies sur le sport en question. Vous avez alors deux possibilités : accepter la surprime fixée pour être couvert aux conditions de l'assurance ainsi que pour la pratique de votre sport, ou la refuser. Dans ce cas, votre couverture sera aux conditions de l'assurance, à l'exception du sport à risque que vous pratiquez.

Une souscription simple et rapide

La procédure n'est pas compliquée: en plus de remplir le questionnaire santé d'usage, il peut vous être demandé de procéder à un examen médical. En plus du formulaire "sport ou métier à risque", votre âge et votre état de santé peuvent par exemple suffire pour l'étude de votre dossier d'assurance de prêt.

Faites-vous conseiller

Afin d'établir un dossier solide concernant votre assurance de prêt, n'hésitez pas à demander conseil auprès d'un courtier et demander éventuellement une simulation d'assurances. Pratiquer un sport à risques implique des coûts supplémentaires en fonction des risques, il est donc judicieux de déterminer si vous en avez concrètement les moyens, pour éviter de tomber dans une procédure de surendettement.
Actualité prêt
Qui peut faire jouer l'assurance prêtà La banqueà L'assureurà Toutes les réponses à vos questions par ici.
Aucun emprunteur n'échappe au système de garantie de paiement de crédit immobilier. Il peut toutefois trouver une assurance prêt à un coût raisonnable s'il se donne la peine de comparer…
Que l'on soit étudiant ou jeune actif, un petit coup de pouce financier est rarement négligeable. Selon votre situation, différents crédits peuvent vous apporter l'aide nécessaire pour…