Vous êtes ici : AccueilAssurance pretGuideAssurance prêt refusée en AERAS

Assurance prêt refusée en AERAS

Pour souscrire une assurance de prêt avec un risque aggravé de santé, l'emprunteur peu avoir recours à la convention AERAS. Mais ce dispositif ne donne pas une garantie systématique: votre assurance de prêt peut être refusée, même dans le cadre de la convention AREAS. Que faire?

Dans un premier temps, faites le point avec l'assureur pour connaître les motifs du refus. Ensuite, tentez un recours auprès de la banque pour trouver une solution alternative

Démarches auprès du médecin de l'assureur

Si votre demande d'assurance de prêt conventionnée AERAS vous est refusée pour motif de santé, vous pouvez, soit directement, soit par l'intermédiaire du médecin de votre choix, de prendre contact par courrier avec le médecin de l'assureur pour obtenir des précisions sur les raisons médicales du refus.

Trouver une garantie alternative à l'assurance de prêt

La banque peut alors chercher avec vous des garanties alternatives à l'assurance dont la valeur et la mise en jeu offrent la même sécurité pour l'emprunteur et le prêteur. Par exemple:

  • la caution d'une personne solvable,
  • le nantissement du capital placé,
  • la délégation d'un contrat d'assurance vie ou de prévoyance individuelle,
  • l'hypothèque d'un bien immobilier.

C'est au banquier d'apprécier la solution

Vous aurez peu de chance de choisir la formule de garantie pour remplacer l'assurance emprunteur. C'est le privilège du prêteur: lui seul peut estimer quelle solution lui assure la meilleure garantie de remboursement de son capital, e cas de défaillance de l'emprunteur.

Dans le cas d'un refus d'assurance prêt en convention AERAS, c'est donc à la banque que revient l'appréciation de la valeur et du caractère suffisant de la garantie alternative. Vous resterez libre de refuser, mais le prêt ne vous sera pas accordé.

Au mieux, le banquier peut vous donner le choix entre plusieurs solutions. Mais il y a fort à parier que vous n'aurez qu'une proposition: celle qui lui assure les meilleures garanties de pouvoir se rembourser.

Argumentez et négociez la garantie de remplacement

Ne désespérez pas: faites le tour de vos ressources. Si vous disposez d'un patrimoine suffisant, ou de revenus immobiliers par exemple, vous pourrez proposer une solution que vous estimez meilleure. Tout se négocie: les taux d'intérêt des prêts immobiliers, comme les conditions de garanties sur le capital emprunté.

Actualité prêt
Que l'on soit étudiant ou jeune actif, un petit coup de pouce financier est rarement négligeable. Selon votre situation, différents crédits peuvent vous apporter l'aide nécessaire pour…
UFC a taclé les banques sur l'assurance emprunteur associée obligatoirement à un crédit. Elle les accuse d'avoir spolié les emprunteurs de plusieurs milliards d'euros.
Acteurs et assurances pour un crédit
L'acte d'emprunter est important dans un projet de vie. Pour emprunter à bon escient, il faut comprendre quelques notions fondamentales. Il existe différents types de crédit. Mais quels les…