Vous êtes ici : AccueilAssurance prévoyanceActualiteAssurance décès invalidité

Assurance décès invalidité

L'assurance décès invalidité est une assurance typiquement souscrite dans le cadre d'un prêt immobilier. Aussi appelée assurance décès-invalidité, elle permet à l'assuré ou à ses ayants-droits, la prise en charge de certaines dépenses ou le versement d'un  capital en cas de décès ou d'invalidité de l'assuré. Dans le cas d'une assurance décès-invalidité liée à un crédit, on parlera plus volontiers "d'assurance emprunteur".

On peut tout à fait souscrire une assurance décès invalidité hors cadre d'un crédit. Soyez attentif aux conditions du contrat, et surtout au champ d'application des garanties. L'assurance décès-invalidité est encore appelée assurance capital décès.

L'assurance invalidité décès dans le cadre d'un prêt

Si les banques incitent les emprunteurs à souscrire leur assurance décès auprès de leur organisme partenaire, ou même un contrat de bancassurance (une assurance proposée par la banque en direct), il est tout à fait possible de souscrire une assurance emprunteur auprès d'un courtier ou d'une compagnie indépendante.

On parle de "délégation d'assurance" lorsque l'assurance décès-invalidité est souscrite auprès d'un autre organisme que celui proposé par l'établissement bancaire, avec son offre de prêt. Attention, car le contrat en délégation d'assurance doit tout de même être agréé par la banque, pour être valable.

Attention de ne pas confondre avec l'assurance obsèques, qui n'a pas du tout la même vocation.

Actualités Assurance Prévoyance
La fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) propose désormais un label qui assure certaines garanties aux contrats d'assurance dépendance. C'est la Garantie Assurance…
Logo swiss-life assurance
Comme tout Plan Épargne Retraite, le PERP Swiss-Life est un contrat de placement épargne à long terme, visant à préparer un revenu supplémentaire au moment de votre départ en retraite.…
Décollecte de l'assurance vie en 2012
Depuis le début de l'année 2012, précisément entre janvier et avril, les français ont ôtés 2,1 milliards d'euros de leurs contrats d'assurance-vie. Un retrait massif qui s'explique en…