Vous êtes ici : AccueilAssurance prévoyanceActualiteAssurance décès invalidité... du cheval

Assurance décès invalidité… du cheval

Non, non, rien à voir avec la crise du cheval qui secoue les étals de nourriture à base de viande hachée et autres plats cuisinés surgelés. Ici on vous parle très sérieusement d'une assurance équestre destinée à prendre en charge le préjudice financier en cas d'invalidité ou de décès prématuré d'un équidé. Point sur cette assurance bien spéciale, qui n'y va pas par quatre fers.

Les amateurs de chevaux sont habitués à l'assurance incluse dans la licence FFE (Fédération Française d'Équitation).  Mais qui se limite à couvrir certaines garanties, et pas dans toutes les circonstances.
Cette assurance peut suffire si vous pratiquez l'équitation dans le cadre d'un club. Mais elle est totalement insuffisante si vous êtes propriétaire d'un cheval, d'une jument ou d'un poney. Mieux vaut souscrire une assurance cheval adaptée.

L'assurance décès invalidité du cheval

Et particulièrement s'il s'agit d'un cheval de concours, d'une jument destinée à l'élevage, ou encore d'un cheval de sport dont le risque de blessures est plus important que s'il reste en paddock, ou est utilisé en simple promenade à cheval.

Certains assureurs spécialistes des assurances équestres proposent donc un contrat d'assurance qui couvre l'invalidité ou le décès de votre monture. C'est le cas de Hip-Assur, avec son assurance Cheval Mortalité, qui peut être souscrite
 pour une valeur agréée de votre cheval.

Actualités Assurance Prévoyance
Retraite et épargne: la retraite publique et obligatoire par répartition ne sera pas suffisante pour garantir des revenus convenables. Il existe plusieurs moyens de préparer votre retraite,…
Notre espérance de vie s'allonge. Mais le risque de perdre son autonomie et d'être à la charge de ses proches augmente lui aussi. Les familles ne peuvent pas toujours assurer les dépenses…
D'après la dernière enquête réalisée par l'assurance maladie, plus de 10à % des congés maladie contrôlés par les médecins du travail en 2008 seraient abusifs.à La majorité des abus a…