Vous êtes ici : AccueilAssurance prévoyanceActualiteCapital Décès: présentation

Capital Décès: présentation

Le capital décès est une véritable assurance et non un produit d'épargne comme l'assurance vie. Souscrire une assurance décès invalidité est particulièrement recommandé si vous êtes le seul soutien familial (vous seul rapportez un revenu au foyer). Il est également utile dans d'autre cas.

Pourquoi souscrire une assurance Capital Décès

{loadposition loadPublicidee}

Le Capital Décès permet de verser un capital aux personnes désignées dans le contrat d'assurance, en cas de décès ou d'invalidité.  Le montant du capital versé est défini par contrat, indépendamment de l'historique de vos versements (contrairement à l'assurance vie ou au PERP).

Ce produit d'assurance garantit un capital à vos proches en cas de décès, dès le premier jour de cotisation. En contrepartie, il s'agit d'une cotisation à fonds perdus sans capitalisation.

Capital décès, invalidité, ou incapacité?

On parle souvent de Capital décès Invalidité, ou encore d'assurance décès Invalidité Incapacité. La garantie Capital Décès est souvent associée à une garantie invalidité ou incapacité, mais ce n'est pas systématique. 

On les associe plus souvent pour un contrat d'assurance prêt. Dans ce cas précis, l'assurance décès invalidité de l'emprunteur prendra à sa charge le paiement des échéances ou du capital restant dû, pour le prêt contracté par l'emprunteur décédé.

Mais la garantie capital Décès peut tout à fait être présentée seule, ou dans un contrat de mutuelle, ou même dans une assurance scolaire...

Montant du capital

Il est fixé par le contrat d'assurance.

Qui peut souscrire une assurance capital décès?

Les produits de Capital décès sont similaires pour les familles et les professionnels.

Si vous êtes Chef de famille

Vous êtes un chef de famille avec un revenu régulier mais n'avez pas encore pu épargner pour mettre votre famille à l'abri de tout risque. Enfants, conjoint... Comment feraient-ils pour vivre en cas de décès du chef de famille? Si la question se pose, le Capital décès est fait pour vous.

Ce contrat est conçu pour mettre à l'abri une famille qui n'a pas encore pu se constituer une épargne.
Il doit cesser dès lors que la famille a pu se constituer un capital jugé suffisant pour subvenir à ses besoins en cas de coup dur. À ce moment-là, les versements doivent être transposés vers des contrats de capitalisation du type Assurance Vie.

Si vous êtes "Homme clé"

Votre entreprise appuie sa réussite sur des hommes clés. En cas de décès, il sera long, difficile et coûteux de les remplacer. Le versement d'un capital permet à l'entreprise de passer cette période difficile. Notez qu'il existe des contrats "Homme Clé" spécifiques, répondant à plusieurs situations, pas uniquement liées au décès.

Si vous êtes associé

En cas de décès d'un associé, le versement du capital d'une assurance décès aux associés restants, leur permet de racheter ses parts et d'éviter la dilution du capital.

Critères de choix d'une assurance Capital Décès

  • Ratio Cotisation / Capital assuré
  • Condition du versement du Capital: évolution de la cotisation avec l'âge.
  • Fin obligatoire du contrat : en particulier, l'âge limite du versement du Capital...

Fiscalité de l'assurance capital décès

Ce produit d'assurance suit la fiscalité liée à l'assurance vie, notamment dans l'exonération des versements aux bénéficiaires.

Sélection du comparateur d'assurance KelAssur

Pour la souscription de votre contrat d'assurance vie, Epargne Actuelle vous donne des informations sur le contrat AFER, et également des conseils pour adapter votre épargne à vos projets et à votre situation.

Actualités Assurance Prévoyance
assurance perte emploi
Connaissez-vous l'assurance "perte emploi"à Cette garantie permet d'assurer votre pouvoir d'achat en cas de chômage. En temps normal, l'assurance "perte emploi" est un type d'assurance jugé…
prevoyance
Emballé par les promesses du conseiller en assurance vie, vous avez signé un contrat d'assurance vie alléchant. Mais rentré à la maison, ben... finalement non. C'est pas si bien! Que…
En cas d'arrêt ou d'incapacité de travail, un salarié peut avoir des indemnités journalières en remplacement de son salaire. Cette aide est prise en charge par la Sécurité Sociale et…