Vous êtes ici : AccueilAssurance prévoyanceActualiteDécollecte de l'assurance-vie en 2012

Décollecte de l’assurance-vie en 2012

Depuis le début de l'année 2012, précisément entre janvier et avril, les français ont ôtés 2,1 milliards d'euros de leurs contrats d'assurance-vie. Un retrait massif qui s'explique en grande partie par le manque de confiance des ménages face à la crise de la dette de la zone euro. Alors qu'on aurait pu croire l'inverse, ce ralentissement des fonds peut se révéler plutôt avantageux pour les assureurs. KelAssur, votre comparateur d'assurance, analyse pour vous l'état de santé de l'assurance-vie.

Si vous hésitez encore encore le choix d'un produit d'épargne ou d'un autre, consultez notre dossier sur les meilleurs placements d'épargne!

Pourquoi l'assurance-vie n'assure plus

Favorisation des placements financiers plus souples

En cette période de crise, détenir des fonds disponibles peut être primordial pour assurer sa famille en cas de coup dur. C'est peut-être l'une des raisons qui poussent les français à préférer les placements liquides à l'assurance-vie. Il faut aussi souligner que l'euro ne rapportant plus autant qu'avant, placer son épargne dans une assurance-vie est moins avantageux.

Moins d'argent à investir dans l'assurance-vie

La crise de l'immobilier n'est pas pour rien dans le ralentissement de l'assurance-vie. En effet, la plupart des fonds placés dans une assurance vie proviennent des plus values effectuées lors de la vente d'un bien immobilier. Les transactions immobilières ralentissent, et l'assurance vie le ressent. 

Des conséquences plutôt positives pour l'assurance

Vers une hausse des taux de rendement?

Le taux de rendement de l'assurance-vie pourrait augmenter pour s'approcher des 3,3%. Une bonne nouvelle pour l'assurance-vie. En effet, selon l'agence de notation Fitch Ratings, la sortie de la Grèce de la zone euro exposerait moins les compagnies d'assurance-vie que les banques. Elles peuvent en effet limiter l'impact de l'effacement d'une partie de la dette grecque, en puisant dans leur PPE (provision pour excédent), qui permet aux assurances de protéger l'assurance-vie

Les assurances peuvent se réjouir

L'assurance-vie réduit le poids des dettes. En effet, les fonds de l'assurance-vie sont investis sous forme d'emprunts d'États de la zone euro. La crise a forcé les assureurs à réduire le poids des obligations souveraines, qui ne représentent entre 20% et 305% aujourd'hui contre 35% à 60% trois ans auparavant. 

Actualités Assurance Prévoyance
hausse
La retraite, ce n'est pas encore pour tout de suite mais vous y pensez déjà . Et notamment, comment conserver votre train de vie actuel, quand vous aurez arrêté votre activité…
Le montant des assurances-vie non réclamées s'élèverait entre 1 et 5 milliards d'euros. Des sommes jamais reversées aux bénéficiaires, et donc conservées par les assureurs. Désormais,…
hausse
Trouver un produit d'épargne adapté est le souhait de la plupart des personnes désireuses de se constituer un capital, ou de disposer d'une épargne précaution. Votre choix doit être…