Vous êtes ici : AccueilAssurance prévoyanceActualiteIndemnités journalières des salariés (IJS)

Indemnités journalières des salariés (IJS)

En cas d'arrêt ou d'incapacité de travail, un salarié peut percevoir des indemnités journalières pour compenser la perte de salaire. Une partie du salaire est pris en charge par la Sécurité Sociale (branche assurance maladie), sous forme d'indemnités journalières. L'autre partie du salaire peut être complété par l'employeur, s'il a souscrit une assurance prévoyance au niveau de l'entreprise. Mais le maintien de salaire n'est pas toujours assuré à 100%. Il peut donc être utile de souscrire une assurance IJS (Indemnités Journalières pour le Salarié), à titre privé.

Pourquoi souscrire une assurance IJS

  • 1. Pour compenser la perte de revenu qu'occasionnerait un arrêt de travail.
  • 2. Pour palier l'absence de contrat groupe ou le compléter.
  • 3. Pour verser un capital à vos proches en cas de décès.

Qui peut souscrire une assurance IJS

Essentiellement le salarié non cadre ne bénéficiant pas de contrat de Prévoyance par son employeur. Demandez aussi un devis si l'assurance prévoyance souscrite par votre entreprise ne complète pas votre salaire à 100%. Attention, car avec la réforme des indemnités journalières prévue dans le projet de loi de finances 2012, les choses risquent de changer.

À savoir

En cas d'arrêt de travail suite à une maladie ou un accident, la Sécurité Sociale ne verse aux salariés, dans la plupart des cas, que 50 % de leurs revenus bruts.
La franchise standard est de 3 jours en maladie et 0 jour en accident, bien que certaines conventions collectives réduisent ce délai. Toutefois aucun assureur ne prend en charge cette franchise.
> En savoir plus : Sécurité Sociale, le site Ameli.

Par ailleurs, en cas de décès, la Sécurité Sociale versera à la famille un capital décès égal à 90 fois le salaire journalier brut de base du salarié, ce qui est peu lorsque l'on sait que les frais d'obsèques s'élèvent déjà à 3 800 € en moyenne. Cela ne laisse donc quasiment aucun capital à votre famille.

Enfin l'employeur n'est pas tenu de garantir une couverture complémentaire de prévoyance, sauf en cas de décès si le salarié a le statut cadre.

Il existe une Assurance IJ spéciale pour les travailleurs non salariés (TNS).

Fiscalité

Aucune règle fiscale n'est attachée à ce type de contrat. Vous ne pourrez pas déduire les cotisations de vos revenus et ne serez pas imposable sur les indemnités versées.

Actualités Assurance Prévoyance
L'assurance prévoyance "Garantie Accidents de la Vie" (GAV) permet de couvrir les frais financiers dus à un décès ou une invalidité, consécutifs à un accident, qui ne rentre pas dans le…
Le capital décès est une véritable assurance et non un produit d'épargne comme l'assurance vie. Souscrire une assurance décès invalidité est particulièrement recommandé si vous êtes…
Swiss Life Liberté est un grand classique de l'Épargne Assurance Vie, garanti par une Compagnie de renom, et reconnu par le milieu professionnel. Swiss Life Liberté s'est vu décerner 5…