Vous êtes ici : AccueilAssurance prévoyanceActualitePERP Retraite, guide pratique

PERP Retraite, guide pratique

La retraite obligatoire par répartition risque de ne pas être suffisante pour vous garantir des revenus décents durant votre retraite.  C'est pourquoi il est nécessaire d'épargner dès que possible afin de construire sa retraite.
Il existe plusieurs méthodes pour se construire une retraite (immobilier, assurance vie, placement financier, PERP), mais on peut les subdiviser en 2 grandes catégories.

Pourquoi choisir d'épargner avec un PERP?

Le choix de constituer sa retraite grâce à un PERP dépend de plusieurs critères. L'âge de l'épargnant, les objectifs de l'épargne: court terme ou long terme, rente ou capital, transmission aux héritiers, rémunération, rentabilité, etc. de nombreux facteurs sont à prendre compte.

En quoi consiste un PERP?

Vous versez une somme régulièrement, qui est affectée à des "fonds": ce sont des actions supposées produire du profit au bout d'un certain temps. La plupart des contrats proposent plusieurs niveaux de placement selon le risque/profit. Plus vous prenez des risques, plus vous risquez de faire des pertes, mais aussi des profits importants. À l'inverse, si vous choisissez des actions à "rentabilité garantie", le taux de rémunération de votre épargne sera réduit.
Il vous faudra choisir entre plus risqué, mais mieux payant, et moins risqué, mais moins payant: c'est ce qu'on appelle l'arbitrage. Plusieurs formules de gestions de fonds sont généralement proposées.

Qui peut souscrire un plan d'épargne PERP?

Le PERP vous concerne dès 40 ans, sauf si...

Il est conseillé de commencer à épargner pour la retraite dès 40 ans.
Le PERP s'adresse à tous les publics, sauf pour les professions indépendantes et les fonctionnaires. Ceux-ci disposent de produits d'épargne retraite similaires, spécialement adaptés à leur statut professionnel.

Vous ne pouvez ouvrir qu'un seul PERP par personne majeure, et domiciliée en France.

Épargne retraite: 2 grandes catégories d'assurance

Le revenu constitué par une assurance épargne PERP peut être reversé de 2 façons: un capital, ou une rente. L'approche du PERP sortie en rente est différente de la sortie en capital. C'est un produit d'épargne solidaire, un peu sur le principe de la mutuelle, où le risque est réparti entre tous les assurés. 

Les deux catégories de contrats

  • La sortie en capital: le jour de votre départ en retraite, vous percevez le capital épargné majoré des intérêts, et vous le consommez jusqu'à épuisement.
  • La sortie en rente: chaque mois de votre retraite, vous percevrez une rente à vie, calculée sur le capital épargné majoré des intérêts. Le PERP se range dans cette deuxième catégorie avec une rente à vie.

Caractéristiques du PERP avec sortie en Capital

Le départ à la retraite est maintenant fixé à 65 ans et l'espérance de vie est de 80 ans, soit 15 ans de retraite à financer.
Dans le cas d'une sortie en capital à 65 ans

  • Si vous avez épargné 100 000 €, vous pouvez espérer utiliser 555 € par mois (100 000 € / 15 ans / 12 mois).
  • Si vous décédez à 75 ans, vous pourrez léguer le solde à vos enfants soit : 33 300 € (555 € x 5 ans x 12 mois).
  • Si vous décédez à 90 ans, que percevrez-vous de 80 ans à 90 ans? Réponse : Rien...

Caractéristiques du PERP avec une sortie en Rente

  • Le PERP est un produit d'épargne solidaire qui considère qu'en moyenne l'espérance de vie est de 80 ans, permettant de verser 555 € jusqu'au décès.
  • Ceux qui décèdent avant 80 ans financent ceux qui vivent plus longtemps.
  • Votre épargne est personnelle, ainsi que la gestion des placements et des intérêts; mais l'âge du décès et la sortie en rente sont mutualisés.
  • En contrepartie, le PERP ne bénéficie pas ou peu à vos héritiers sous forme de transmission de capital.

Auprès de qui souscrire un PERP?

Vous avez le choix: banques, assureurs, courtiers... Chaque organisme pouvant proposer plusieurs formules de PERP.

Le PERP privilégie les revenus sur la donation.

Aucune compagnie d'assurance ne présente une meilleure garantie de rendement qu'une autre, sur la durée. Même appuyés par les conseils d'experts financiers, ce sont vos choix de placements (arbitrage) qui guideront le rapport entre le risque accepté et les intérêts espérés.

Critères pour choisir un contrat PERP

  • Le PERP est un placement sur 30 ans. Mieux vaut donc le souscrire auprès d'une compagnie d'assurance solide.
  • Le PERP est un produit de placement. Vous devez choisir un contrat qui vous donne un vaste choix d'arbitrage avec des frais raisonnables de gestion et d'arbitrage.
  • Le PERP est un placement à très long terme. Si vous cherchez à constituer une épargne pour utiliser le capital "rapidement", mieux vaut vous orienter sur d'autres produits. Sachez aussi que vous ne pourrez pas retirer votre épargne si nécessaire: le PERP ne peut être débloqué qu'avec le départ en retraite.
  • Mieux vaut être en bonne santé: pour profiter de cette épargne, mieux vaut être sûr de vivre longtemps, autant que possible.

Précautions à prendre pour choisir un PERP

Soyez attentifs à plusieurs critères:

  • frais d'entrée, frais de gestion, frais d'arbitrage. Un peu comme le coût d'un crédit: il faut tenir compte de l'ensemble des charges pour en estimer le coût réel, qui agit sur la rentabilité du placement...

Fiscalité de l'épargne PERP

L'épargne retraite est défiscalisée.

Les valeurs de défiscalisation évoluent chaque année. Elles sont dépendantes de vos conditions de revenus, mais aussi des réformes que l'État est susceptible de mettre en place (chasse aux niches fiscales par exemple). Nous vous conseillons de vous informer auprès d'un assureur ou d'un courtier spécialiste en épargne retraite.
En principe, le mécanisme de défiscalisation reste stable dans le temps:

  • chaque année, vous pouvez déduire de votre revenu imposable les montants épargnés et placés dans le PERP.
  • vous serez imposable à votre retraite, sur le montant des rentes perçues.

Remarque: les revenus à la retraite étant souvent inférieurs à ceux de la vie active, le taux d'imposition sera donc globalement inférieur sur votre rente, à l'impôt que vous auriez dû verser sur vos revenus actuels, sans cette épargne.

Le PERP suit les dispositions de la loi Fillon du 21 août 2003.

Tous les ans, l'adhérent peut déduire de son revenu fiscal les cotisations versées sur son contrat PERP, dans les limites autorisées par la loi.
En cas de non utilisation ou d'utilisation partielle de son enveloppe durant un exercice fiscal, l'adhérent peut en reporter le bénéfice durant les trois années ultérieures. De plus, à compter de l'imposition des revenus de l'année 2007, les époux ou partenaires liés par un pacte civil de solidarité (PACS), soumis à imposition commune, peuvent déduire les cotisations versées sur son contrat PERP dans une limite annuelle égale au total des montants déductibles pour chaque membre du couple ou chaque partenaire du pacte.

Le mot du comparateur d'assurance KelAssur

Avant de prendre votre décision, comparez avec les caractéristiques de l'assurance dépendance, qui permet aussi de constituer un capital pour ses vieux jours, mais plus particulièrement destiné à financer une maison de retraite, une aide à domicile...
Rien n'empêche de souscrire les deux types d'épargnes, mais dans ce cas, veillez à prendre des contrats qui se complètent, sans avoir de garanties en doublon.

 

Actualités Assurance Prévoyance
assurance perte emploi
Connaissez-vous l'assurance "perte emploi"à Cette garantie permet d'assurer votre pouvoir d'achat en cas de chômage. En temps normal, l'assurance "perte emploi" est un type d'assurance jugé…
prevoyance
Emballé par les promesses du conseiller en assurance vie, vous avez signé un contrat d'assurance vie alléchant. Mais rentré à la maison, ben... finalement non. C'est pas si bien! Que…
En cas d'arrêt ou d'incapacité de travail, un salarié peut avoir des indemnités journalières en remplacement de son salaire. Cette aide est prise en charge par la Sécurité Sociale et…