Vous êtes ici : AccueilAssurance proDossierAssurer des locaux professionnels

Assurer des locaux professionnels

Bureaux, magasin, entrepôt, atelier, usine de fabrication, ou même étal sur les marchés de plein air, en tant que chef d'entreprise, vous devez pouvoir compter sur une assurance professionnelle qui permettra de traverser "la tempête". Car sans locaux, plus de travail. Et sans travail, plus de revenu pour faire vivre votre entreprise... Bilan avec KelAssur, comparateur de mutuelle entreprise.

Nous l'avons dit,  votre outil de travail peut subir des dommages. Pour passer l'épreuve du point de vue économique, vous devez assurer votre outil de production, quelle que soit sa nature. Il ne s'agira pas de souscrire une simple assurance habitation. La compagnie d'assurance doit prendre en compte à la fois les spécificités de vos locaux professionnels, la nature de votre entreprise, le type de sinistre occasionné, la durée d'inactivité etc. La mutuelle entreprise ne répond pas non plus à ce besoin (elle couvre vos salariés en cas de maladie). Vous devrez donc étudier vos besoins en détail avec votre assureur, pour souscrire un contrat d'assurance adapté pour vos locaux professionnels.

Assurer votre local selon ses spécificités

Atelier mécanique, atelier de menuiserie, usine de fabrication de pâtes, centre logistique, cabinet médical ou cabinet dentaire, voiture de plombier et entrepôt de stockage de matériel et d'outillage, bureaux d'un comparateur d'assurance ou d'un comparateur de mutuelle... Ces simples évocations expliquent à elles seules à quel point la nature des locaux varie d'une activité à l'autre. Il faudra donc tout détailler avec votre assureur professionnel.

Assurer les locaux professionnels selon leur nature

Le type et la taille de l'outil de production: bâtiment, pièce dédiée dans votre logement, hangar, stand mobile, ou même manège pour les forains... Tout ce qui peut constituer des locaux d'entreprise, quelle que soit l'activité professionnelle. Cela peut même être une pièce de votre maison, votre garage, si vous êtes auto-entrepreneur. Notez qu'il existe des assurances agricoles particulières :  dans l'outil de travail des agriculteurs, il y a des terres et des récoltes sujettes aux intempéries...

Assurer les produits et matières stockées

Les produits ou les matières stockées, qu'il faudra remplacer en cas de dégradation, doivent être assurés eux aussi. Car c'est une partie de vos investissements ou de votre futur chiffre d'affaire qui s'envole, s'ils ne sont pas pris en compte par l'assurance. Attention au risque particulier avec les matières dangereuses: un incendie dans une usine de conditionnement d'œuf n'a pas les mêmes conséquences que dans une usine manipulant des produits chimiques ou explosifs. Dans le premier cas, vous risquez l'omelette géante. Dans le deuxième, rappelez-vous l'explosion de l'usine A.Z.F à Toulouse en 2001, et ses très graves conséquences...

Fournitures, équipements, outillage

En cas de sinistre, il faudra les remplacer s'ils sont hors d'usage ou totalement détruits. Impossible de compter sur leur remplacement avec une valeur à neuf. En revanche, vous pouvez étudier avec votre assureur une garantie qui prévoit le versement d'un capital, dans l'assurance de vos locaux professionnels, vous permettant de faire la transition. Pensez à stocker les factures dans une pièce ou un meuble résistant aux incendies ou dégâts des eaux: ce seront des justificatifs demandés par les assureurs pour être remboursés. Vos fournisseurs peuvent vous établir des duplicatas, mais vous perdrez beaucoup de temps.

Assurer votre local en fonction du risque de sinistre possible

Selon le type de sinistre, dans le meilleur des cas, vous devrez assumer des frais de réparations dans votre local d'entreprise. Par exemple, le bris de glace pourra couvrir le remplacement d'une vitrine en cas de tentative de vol. Autre exemple: le dégât des eaux peut jouer pour le remboursement d'équipements informatiques en cas de fuite du système de chauffage ou de climatisation réversible (si les conditions et limites de l'assureur sont respectées). Un peu plus grave: la paralysie de votre activité de 1 à plusieurs jours, ou semaines. Et le pire: la destruction de vos locaux. Dans ces situations, il peut falloir des mois pour vous en remettre financièrement. Il est donc très important de souscrire une assurance professionnelle pour vos locaux, adaptée selon le niveau du sinistre. Pensez à une solution intermédiaire temporaire: pour certaines activités de service ou intellectuelles, le travail à distance peut assurer le relais en cas de blocage ponctuel.

Assurer l'arrêt de l'activité

Le premier risque auquel on ne pense pas, et qui est pourtant le plus préjudiciable. Car sans activité, impossible d'assurer les rentrées d'argent nécessaires à votre activité: c'est la faillite à brève échéance. Certaines assurances peuvent verser un capital qui permettra de surfer sur la vague. C'est le cas par exemple pour l'assurance "Homme-Clé". Pour le versement des salaires si vous avez des employés, vous pourrez avoir recours au dispositif du chômage technique. Mais il y aura quelques jours de battement à vide... Si l'outil de production, c'est vous, il faudra souscrire une assurance métiers à risques, comme pour les travaux acrobatiques par exemple. Sans parler des assurances spéciales pour les artistes, mannequins, joueurs de foot...

Constituer un plan de continuité de service

Un terme apparemment compliqué, pour désigner les mesures que vous pouvez prévoir pour assurer la reprise et la continuité de votre activité, en quelques jours. Par exemple: un comparateur de prix qui prévoit un serveur secondaire, et des restaurations de données pour rétablir son site de comparaison sur internet en quelques heures. Un agriculteur qui peut faire appel à un autre agriculteur, ou une coopérative, pour lui prêter ou lui louer un matériel en panne alors que la récolte ne peut pas attendre... Vous pouvez constituer votre plan de continuité de service vous-même, ou faire appel à des sociétés spécialisées en "Best Practices". Toutes les activités ne s'y prêtent pas: une bijouterie braquée, une boutique de vêtements ou un restaurant inondé ne pourront pas se rapatrier dans un autre local du jour au lendemain. Quel avantage pour l'assurance? Si vous prévoyez un tel plan, l'assureur pourra, selon le cas, réduire la cotisation de l'assurance de votre local professionnel, car l'arrêt de l'activité sera réduit au minimum. Pour certaines entreprises (souvent les très grosses), ne pas avoir de plan de continuité peut même constituer un motif de refus d'assurance par la compagnie, qui estimera que le risque pour vous assurer est trop important.

Assurances pour payer vos échéances d'emprunts

Pensez à voir quelles assurances de crédit peuvent être souscrites, en plus de l'assurance emprunteur "obligatoire" pour le décès ou l'invalidité. Il faut en effet acquitter les échéances de crédits pour payer votre local, vos outillages, ou même vos stocks...

Comment assurer votre outil de production ou vos locaux

Nous l'avons dit: faites bien le tour des risques possibles et de leurs conséquences. Ensuite, contactez un assureur spécialisé dans l'assurance pour les entreprises (AXA, Gras Savoye, Marsh...). Selon vos besoins, l'assureur vous proposera des devis d'assurance, que vous prendrez le temps de comparer en détail. Comme pour tout devis d'assurance, comparez particulièrement les conditions de prise en charge du sinistre, les limitations et les exclusions. Il faudra vous pencher avec soin sur les clauses particulières de l'assurance de votre local professionnel, qui portent sur le versement de capital ou d'indemnités (cessation d'activité, destruction de matériel, blessure d'un salarié ou d'un client...). Attention si votre responsabilité peut être engagée (non  respect des normes ou des règles de sécurité...). Comme pour toutes les assurances, dès lors que vous tenez pas les engagements exigés par la loi ou dans les conditions de votre contrat d'assurance, votre assureur risque de ne pas vous prendre en charge en cas de sinistre.

Le conseil du comparateur KelAssur

  • Ne négligez pas la garantie assistance juridique. Et même, envisagez une extension sur cette assurance, qui vous sera d'une aide précieuse le cas échéant: aide dans les démarches, conseil juridique etc.
  • Souscrivez une assurance indemnités journalières en tant qu'entrepreneur. Si vous êtes blessé dans le sinistre, ce sera votre seule garantie de maintenir vos revenus...
Actualité pour les Professionnels
medicament
La loi sur la sécurisation de l’emploi, officialisée le 14 Juin 2013, transpose un Accord National Interprofessionnel (ou ANI). Cette loi a notamment pour objectif de généraliser…
responsabilité civile
Toute activité professionnelle est susceptible de mettre en cause la responsabilité civile de l’entrepreneur, qu’il exerce en nom propre ou en société.
Tous les sites d'assurance parlent de la résiliation de contrat facilitée par la future loi Hamon. Nous vous proposons de synthétiser les 9 mesures principales de cette loi sur la…