Vous êtes ici : AccueilGuideActualiteAssurer une embarcation

Assurer une embarcation

Le retour des beaux jours assure aussi le retour des journées en mer. Que ce soit à bord d'un voilier, d'un bateau à moteur, d'un catamaran, d'un jet-ski ou d'un scooter de mer, il vous faudra bien sûr l'assurer. De plus la navigation, qu'elle soit de plaisance ou professionnelle, a ses propres exigences en matière d'assurance maritime. Commet choisir son assurance bateau ou son assurance plaisance? Voici quelques conseils au fil de l'eau...

Premier conseil du comparateur d'assurance KelAssur: prenez le temps de lire les garanties. Beaucoup de choses sont à prendre en compte. Le type d'embarcation à assurer bien sûr.

Mais aussi le type de navigation ou de loisir de plaisance envisagé. Pêcher en famille, ou pêcher la nuit avec d'autres copains passionnés de pêche en mer, faire de la voile ou du catamaran pour se promener, faire des régates amateurs, ou encore faire du cabotage pour partir tout un week-end en amoureux en longeant les côtes... À chaque plaisancier, son assurance pour les loisirs en mer! 

Chaque pratique nautique a ses risques particuliers: tempête, rocher, panne en mer ou à quai, choc avec le bateau d'un voisin de ponton, ou même incendie sur l'eau... D'une assurance à l'autre, les garanties des assurances pour une embarcation sont très larges, et jamais toutes incluses dans un seul contrat. N'oubliez pas non plus le transport sur remorque, ni la mise en carène pour l'entretien, les réparations ou le parking du bateau.

Choisir l'assurance selon son embarcation

Une assurance plaisance dépend du type d'embarcation: bateau à voile, bateau à moteur, jet-ski ou moto de mer etc.
Pour les embarcations à moteur, la puissance de ce dernier est à prendre en compte.
De même que la navigation possible avec votre embarcation de plaisance: une assurance bateau pour la navigation hauturière, n'est pas la même que s'il faut assurer une péniche pour la navigation sur canal, une embarcation légère pour des régates sur un lac, ou de la pêche en rivière...
Une embarcation ne permet pas toujours tout: traverser l'Atlantique sur une petite barque, aussi solide et rassurante soit-elle, n'est pas envisageable.

L'assurance bateau selon le type de plaisance

Déterminez l'usage que vous aurez de votre embarcation. Car choisir son assurance bateau dépend aussi de l'activité de plaisance pratiquée avec l'embarcation, ainsi que du type de navigation (navigation en haute mer, navigation côtière, cabotage, navigation sur fleuve ou navigation sur plan d'eau...).

Par exemple, si vous prévoyez de faire du ski-nautique, votre assurance devra en tenir compte, car vous tractez une personne. Et le risque d'accident, s'il est réduit, reste tout à fait possible.
Si vous sortez en mer avec un jet-ski ou un scooter des mers, votre risque de collision avec un nageur ou un plongeur est plus important: la garantie Responsabilité Civile (RC) de votre assurance jet-ski doit être solide...

Assurer les personnes à bord, et les autres

"Les femmes et les enfants d'abord"... Tout bon capitaine (au long cours ou d'eau douce) le sait: le risque en bateau, c'est d'abord celui couru par des personnes, surtout en cas de panne ou de naufrage en mer.

Il faudra que votre assurance prévoit la prise en charge du sauvetage en mer, mais aussi le renflouage ou la destruction de l'embarcation selon le cas. Une bonne Assistance sauvetage en mer peut faire la différence. Et si vous êtes l'heureux propriétaire d'un yacht, prévoyez une assurance pour vos passagers, ainsi que l'équipage ou le personnel naviguant.

La garantie Responsabilité Civile ne doit pas être négligée, même pour de petits esquifs ou un jet-ski: on a vite fait de percuter un nageur qui dépasse les bouées de 300 m, ou vient nager dans la bande de mise à l'eau, ou encore un plongeur qui néglige de se signaler...

L'assurance bateau et le remorquage

Selon le type de bateau (barque, voilier, pointu marseillais, kayak, petit esquif ou gros bateau, yacht...), les conditions de remorquage et de mise à l'eau ne sont pas les mêmes non plus.

Si vous devez tracter vote embarcation, il faudra que votre assurance bateau prévoie une garantie remorque appropriée, qui peut couvrir les dégâts au bateau que l'assurance auto ne prendra pas en charge (même avec l'option remorque). Sur un parking par exemple, ou si le bateau entraîne la voiture dans le port au moment de la mise à l'eau...

N'oubliez pas de faire le point avec votre assureur auto. Car si le remorquage d'un jet-ski est facile avec la plupart des automobiles, remorquer un gros Zodiac avec ses larges pneumatiques, et un gros moteur, demande une voiture plus puissante, avec une remorque plus grande, et l'autorisation de rouler en remorquant un poids important. Ce qui nécessite non seulement le permis de conduire approprié, mais aussi l'assurance auto et remorque adaptée.

Assurer son bateau à quai ou sur carène

Une bonne assurance bateau doit également prévoir des garanties appropriées dans des situations autres que la navigation pour le remorquage du bateau...

Il s'agit de l'assurance lorsque le bateau est à quai ou au mouillage (même avec un corps mort), et de l'assurance lorsque le bateau est en carène (monté hors d'eau pour des travaux d'entretien de carénage par ex.) Pensez aussi au système de parking de bateau en carène: vous économisez la location d'une place à quai, mais après chaque sortie en mer, votre bateau sera mis en carénage...

assurance bateauDevis d'assurance bateau, assurance jet-ski et assurance plaisance, gratuit, sans engagement

En cas de sinistre avec un bateau ou un jet-ski

Pensez à vérifier la garantie renflouage: si le bateau sombre, que votre voilier coule à quai après une tempête maritime, ou que votre scooter des mers coule après une figure un peu trop hasardeuse, il faudra renflouer l'embarcation. La garantie renflouage permet de prendre en charge les moyens nécessaires pour sortir de l'eau votre embarcation ou votre engin nautique.

Vérifiez aussi le réseau d'experts de votre assureur bateau: mieux vaut faire appel à des experts spécialisés dans le domaine maritime.

Les bonnes pratiques pour déclarer un sinistre avec un bateau

N'attendez pas que l'incident survienne...! Une fois que vous aurez choisi l'assurance de votre bateau, prenez contact avec l'assureur de votre embarcation: ses conseillers vous donnerons les conseils à suivre pour déclarer le sinistre, afin d'avoir une bonne prise en charge. Prendre des photos par exemple, est essentiel...

Le mot du comparateur d'assurances

Seuls les passionnés mordus de pêches braverons les vents d'hiver pour une sortie en mer, et ne se poseront pas de questions sur une assurance à l'année pour leur petite embarcation ou un bateau plus gros. Pour les autres, maintenez votre assurance, en la réduisant à l'essentiel: par exemple une garantie dommage et vol réduite au transport ou au carénage, en excluant toute navigation pour cette période de l'année. Faites un avenant qui modifiera les conditions du contrat d'assurance bateau pour payer moins cher, sur la période d'hivernage de l'embarcation. Seule garantie à ne jamais exclure: la Responsabilité Civile.

Dernier conseil: assurez-vous de bien connaître les règles en matière de sécurité en mer, mais aussi de sécurité des plages (distances de navigation, bouées de sécurité, éclairages de nuit, équipement de détresse et gilets de sauvetage)

Actualité guide
Si on n'est pas du métier, ou qu'on est un jeune assuré, on ne sait pas toujours quelle est la différence entre courtier en assurance, et agent d'assurance. Le distinguo ne compte pas pour…
Assurance risque locatif
Constituer sa retraite en investissant dans l'immobilier fait désormais partie du "plan retraite" des français, lorsqu'ils peuvent en avoir les moyens. Et pour y parvenir, la solution est…
assurance perte emploi
Connaissez-vous l'assurance "perte emploi"à Cette garantie permet d'assurer votre pouvoir d'achat en cas de chômage. En temps normal, l'assurance "perte emploi" est un type d'assurance jugé…