Vous êtes ici : AccueilGuideActualiteComplémentaire santé: les moins chères

Complémentaire santé: les moins chères

Le magazine Pleine-Vie recommande à ses lecteurs les formules d'assurances complémentaires santé les moins chères.

Un contrat low cost

Un contrat d'entrée de gamme coûte de 80 € à 120 € par mois (pour un couple de 62 ans) contre 200 € pour une complémentaire de gamme moyenne. il ne couvre que le ticket modérateur (part non remboursée par l'Assurance maladie), les dépassements d'honoraires et la plupart des frais dentaires et d'optique restant à votre charge. D'autres contrats low cost sont intéressants à condition de renoncer à des garanties ou d'accepter des franchises sur les remboursements.

Un contrat de réseaux

Ces formules sont proposées par des assureurs disposant d'un réseau de professionnels agréés (spécialistes, dentistes...) qui s'engagent à pratiquer des tarifs avantageux. En passant par ce réseau, vous bénéficiez de meilleurs garanties et remboursements, sans payer plus cher, soit autour de 150 € à 200 € (couple de 62 ans).

Un contrat hospitalisation

C'est une garantie minimale mais sur le poste le plus lourd, couvert à 80 % seulement par l'Assurance maladie (hors affections de longue durée). Pour une cotisation de 20 € à 50 €/mois (couple 62 ans), ces contrats remboursent le ticket modérateur, le forfait hospitalier, la chambre individuelle et les dépassements d'honoraires. Restent à votre charge le ticket modérateur sur les dépenses courantes (consultations, médicaments...), ainsi que les frais dentaires et d'optique.

Télécharger l'article Pleine vie complet - format pdf - 107 ko

Juillet 2009

Actualité guide
Panneaux piste cyclable
Si bien sûr on pense toujours à l'assurance d'une motocyclette (obligatoire), a-t-on le réflexe d'assurer un véloà Et que couvre une assurance véloà Autre point: quelles sont les règles…
medicament
La loi sur la sécurisation de l’emploi, officialisée le 14 Juin 2013, transpose un Accord National Interprofessionnel (ou ANI). Cette loi a notamment pour objectif de généraliser…
responsabilité civile
Toute activité professionnelle est susceptible de mettre en cause la responsabilité civile de l’entrepreneur, qu’il exerce en nom propre ou en société.