Vous êtes ici : AccueilGuideActualiteConcentration des mutuelles

Concentration des mutuelles

Le quatrième tour de France des mutuelles en régions confirme la poursuite du mouvement de concentration. Mais tous les organismes sont loin d'adopter la même stratégie dans cette course à l'effet de taille.

Toutes dans le même bain, mais des stratégies différentes

La consolidation du mouvement mutualiste est loin d'être terminée. Tel est le principal enseignement de notre tour d'horizon des régions. Le poids des grandes mutuelles est réel : au sein de la Mutualité française, les dix premières représentent 50 % des adhérents aux mutuelles, soit près de 20 millions de personnes! Et moins d'une vingtaine dépassent la barre des 150 M€ de cotisations.

Derrière ce peloton de tête subsiste donc une kyrielle d'organismes en pleine effervescence. Impossible de les recenser, d'autant plus qu'une bonne partie du monde mutualiste n'est pas friande de communication. Notre échantillon n'en reflète pas moins la réalité de ce secteur de l'économie sociale.

De toute évidence, une large frange des petites et moyennes mutuelles connaît un équilibre économique beaucoup plus précaire que les grands de la complémentaire santé. Leurs progressions annuelles sont en retrait tant par rapport à ceux des leaders de notre récent top 30 de la santé, qu'à la croissance moyenne du marche - 5,98 % selon le fonds CMU.

S'unir ou périr... mais aussi tard que possible

La crise n'est pas seule en cause: beaucoup de mutuelles disent avoir ressenti durement les effets de la loi "Fillon" sur les contrats obligatoires. Alain Dumas, président de la Mutualité française d'Aquitaine, pense que "les petites sont appelées à disparaître. En dehors du regroupement, cela va être difficile ". Elles n'ont pas les moyens de se lancer dans des campagnes de communication ou de répondre aux exigences légales(de solvabilité, etc...) comme à celles de qualité de service.

Mais "les conflits de chapelle ne sont pas terminés" constate encore Alain Dumas. Ce qui fait que "tant qu'une mutuelle peut rester autonome, elle le reste", dit un autre dirigeant. Et pour cela, les mutuelles ont aussi la chance de disposer d'instruments juridiques comme l'union de groupe mutualiste, qui leur laisse une très grande latitude pour coordonner leur activité, de la mise en commun de moyens informatiques ou de bâtiments au soutien financier.

Une autre échelle

Au-delà de ces spécificités régionales, ce tour de France confirme l'émergence de quelques poids lourds. Tout d'abord autour des trois grands groupes mutualistes que sont Harmonie Mutuelle - et ses deux locomotives, Harmonie Mutualité et Prévadiès -, Eovi Mutuelles et Adréa.

Face à eux, les pôles mutualistes des groupes paritaires attirent de plus en plus de mutuelles soucieuses de mettre en commun des moyens tout en conservant une stratégie locale.

Les mutuelles vont donc devoir apprendre à cultiver leurs valeurs fondatrices, la solidarité et la proximité en particulier, à une autre échelle.

Télécharger l'article Argus de l'Assurance complet - format pdf - 2,5 Mo

Juillet 2009

Actualité guide
medicament
La loi sur la sécurisation de l’emploi, officialisée le 14 Juin 2013, transpose un Accord National Interprofessionnel (ou ANI). Cette loi a notamment pour objectif de généraliser…
responsabilité civile
Toute activité professionnelle est susceptible de mettre en cause la responsabilité civile de l’entrepreneur, qu’il exerce en nom propre ou en société.
assurance honda pcx 125
Alors que la première version du Honda PCX 125 était déjà le scooter le plus vendu en Europe, Honda n'a pas attendu pour nous proposer une version plus évoluée de son scooter 125. Et la…