Vous êtes ici : AccueilGuideActualiteDéfiscalisation Sarkozy

Défiscalisation Sarkozy

L'assemblée nationale vient d'adopter, dans le cadre du "Paquet Fiscal Sarkozy", une loi permettant une déduction des intérêts des emprunts immobiliers dans la limite de 20 % du montant des intérêts annuels.

Voté dans la nuit du 12 juillet 2007, cet avantage fiscal peut permettre des réductions d'impôts à ceux qui investissent dans la pierre. L'avantage, applicable les 5 premières années du crédit, est plafonné...

Montant des intérêts déductibles

La somme déductible serait de 40% du montant des intérêts du crédit la 1ère année de l'emprunt, puis 20% les 4 années suivantes.

La déduction des intérêts d'emprunt immobilier serait aussi plafonnée à:

  • 3 750 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée,
  • 7 500 € pour un couple soumis à imposition commune.

Cette somme serait majorée de 500 € par personne à charge. La somme de 500 € étant divisée par deux s'il s'agit d'un enfant réputé à charge égale de l'un et l'autre des parents.

Cette loi doit encore être votée par le Sénat, où elle sera étudiée à partir du 25 juillet 2007. Le décret d'application présidentiel devrait suivre avant la fin de l'été...

Qui peut profiter du paquet fiscal Sarkozy?

Tout le monde peut en bénéficier, pour l'achat du logement principal.

Le mot du comparateur d'assurance

Il n'est plus possible de déduire le montant des intérêts d'emprunt immobilier depuis le 1er janvier 2011.

Actualité guide
Les résultats d'Aviva sont en chute
Au premier trimestre 2012, l'assureur Aviva a enregistré une perte de bénéfice net de 681 M de livres. Malgré son plan de réduction des coûts, l'assureur voit ses résultats chuter.
Assurance Vol pièces moto
Les constructeurs se sont penchés sérieusement sur la question avec des dispositifs anti-vol qui deviennent dissuasifs et efficaces.
visite medicale automobilistes
Aujourd'hui, le permis de conduire est délivré à vie, si toutefois le conducteur arrive à conserver ses points. Mais il se pourrait bien que cela soit remis en question. Une visite…