Vous êtes ici : AccueilGuideActualiteHeures supp' pour l'assurance santé

Heures supp’ pour l’assurance santé

Sous couvert d'éponger la dette de la Sécurité Sociale, l'opposition ne chercherait-elle pas à discréditer l'actuel gouvernement? Ceci même (étonnant pour une majorité de gauche) au prix d'une mesure en faveur des  salariés?

La suppression des heures supplémentaires défiscalisées

Le sénat vient de voter la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires, mise en place avec la loi TEPA de 2007.

Grande bataille de chiffres entre les Pour et les Contre: ceux qui disent que cela a rapporté de l'argent aux entreprises, ceux qui disent que ça a coûté à l'Assurance Santé et à l'État.
Des arguments chiffrés dont il reste difficile de savoir si les milliards d'euros évoqués, sont du déficit de recettes, ou de vraies dépenses...

Ces chamailleries de partis politiques perdent de vue la seule chose qui intéresse les français: savoir qui seront les perdants si le vote du Sénat passe à l'Assemblée Nationale, des entreprises ou des Salariés? Oubliant que la population attendrait davantage de cohésion de l'ensemble des partis, face à l'adversité, au moment où on leur demande toujours plus d'efforts.
Bien qu'on assure protéger les salariés, pour le moment, rien n'est vraiment formalisé, en dehors du vote de l'opposition. Quand bien même les avantages des salariés seraient-ils préservés, reste que le patronat pourrait renoncer au recours des heures supplémentaires, si elles redeviennent trop chères à l'emploi...

Une mesure de relance économique contestée

Dès le début de sa mise en place, la réforme des heures supplémentaires a fait débat. Pour certains, elle assurait un gain supplémentaire de  450 € par an pour un salaire de 1 500 €/ mois. Pour d'autres elle a découragé l'embauche.

450 € d'augmentation annuelle revient à 37,50 €/mois. Sur l'année, ceci augmente à peine le confort budgétaire du salarié (vite englouti par l'inflation), mais ne relance pas l'économie mois par mois.
37,50 €, ce n'est même pas le prix de 4 places de cinéma pour une seule sortie en famille, par mois...!

En contrepartie, des emplois ne sont pas créés, laissant des sans emploi sur le carreau. Ce qui se gagne d'un côté est perdu de l'autre, d'une façon ou d'une autre. Si on y ajoute la complexité du dispositif (comptable et juridique), le bénéfice global est contestable.

Si elles n'ont pas assuré la relance économique, ces heures supplémentaires défiscalisées restent le symbole d'une revalorisation du travail face à une logique de l'assistanat qui vérole notre modèle social.

Travailler plus: l'assurance de gagner plus

Le "Travailler plus pour gagner plus" était  posé comme une mesure gagnant-gagnant: employeur, et employé. Voici un bref rappel des avantages du dispositif d'origine.

Avantage pour les employeurs

  • plus de souplesse dans l'outil de production,
  • déduction forfaitaire sur les charges patronales pour diminuer le coût des heures supplémentaires, dans certains cas.

Ce qui, au passage, permettait de maintenir une relative compétitivité de nos PME à l'international, dans la mesure où elles n'avaient pas à assumer les charges de postes supplémentaires inutiles en période de baisse d'activité.

Avantage pour les salariés

  • Exonération de cotisations et d'impôt sur le revenu, sur la part de rémunération des heures supplémentaire,
  • droits sociaux augmentés: calcul sur la totalité du salaire perçu, heures supplémentaires incluses (assurance chômage, assurance maladie, retraite, formation etc.),
  • augmentation de la rémunération des heures supplémentaires (de 10% à  25%) dans certaines entreprises.
Actualité guide
Si on n'est pas du métier, ou qu'on est un jeune assuré, on ne sait pas toujours quelle est la différence entre courtier en assurance, et agent d'assurance. Le distinguo ne compte pas pour…
Assurance risque locatif
Constituer sa retraite en investissant dans l'immobilier fait désormais partie du "plan retraite" des français, lorsqu'ils peuvent en avoir les moyens. Et pour y parvenir, la solution est…
assurance perte emploi
Connaissez-vous l'assurance "perte emploi"à Cette garantie permet d'assurer votre pouvoir d'achat en cas de chômage. En temps normal, l'assurance "perte emploi" est un type d'assurance jugé…