Vous êtes ici : AccueilGuideActualiteLa place de l'assurance dans l'Assemblée Nationale

La place de l’assurance dans l’Assemblée Nationale

Vous n'avez pas pu passer à côté: notre nouvelle Assemblée Nationale vient d'être élue jusqu'en 2017. Et on constate que l'assurance n'a pas la côte! Moins d'agents (ou d'anciens agents) d'assurance y siègeront. On compte quelques nouvelles entrées comme des assureurs des agences Axa ou encore MMA, malheureusement contrebalancées par la sortie de députés concernés par les débats de l'assurance. Votre comparateur d'assurance KelAssur vous présente le nouveau visage de l'Assemblée Nationale, ou du moins, son profil assurance

Chez le comparateur d'assurance KelAssur, la comparaison, ça nous connait! Alors, après avoir comparé les candidats à la présidentielle, pourquoi ne comparer la nouvelle Assemblée Nationale à la précédente? Pas de connotation politique bien sure, juste un critère: le rapport à l'assurance, évidemment!

L'assurance a su prendre (ou garder) des sièges

Les nouveaux sièges de l'assurance

Dans le Var, l'assurance porte chance. Olivier Audibert de l'agence MMA de Draguignan a été élu à 40,54% (lors d'une triangulaire), ainsi que Georges Ginesta de l'agence Axa de Saint-Raphaël, à 59,64%. 

Deux anciens agents d'assurance, mais surtout anciens ministres font leur entrée à l'Assemblée Nationale: Xavier Bertrand, élu dans l'Aisne de justesse avec 50,25% des voix des électeurs ainsi que Philippe Briand, élu à 52,83% en Indre-et-Loire.

L'assurance a gardé quelques places

Des spécialistes de la fiscalité de l'épargne, Gilles Carrez et Charles-Amédée de Courson, gardent leur place respective de député du Val-de-Marne et de la Marne. Le défenseur de l'épargne retraite lors de la réforme de 2010, Arnaud Robinet, garde lui aussi la sienne grâce à ses 52,77% d'électeurs. Pour finir, Jean-Pierre Door (57,82% des électeurs de la 4ème circonscription du Loiret), et Denis Jacquat (50,86% des électeurs de la 2ème circonscription de Moselle), ont été réélus, peut-être grâce à leur implication dans les projets de lois de financement de la Sécurité Sociale (PLFSS). 

L'assurance ne fait quand même pas l'unanimité

Certains agents d'assurance ne siègeront plus à l'Assemblée Nationale. En effet, Louis Cosyns de l'assurance MMA n'a pas gardé sa place dans le Cher, tout comme Alain Cousin de l'assurance Axa dans la Manche. 

On note aussi le départ de Louis Giscard d'Estaing (qui a proposé une loi sur le statut des conseillers en gestion de la dépendance), ainsi de Valérie Rosso-Debord, à l'origine d'un rapport polémique sur la dépendance. Michel Hunault, président-fondateur du groupe d'étude parlementaire sur l'assurance sous Sarkozy, dit lui aussi au revoir à l'Assemblée. 

Bilan de la comparaison

Sur les vingt agents d'assurance qui se sont présentés, quatre ont eu la place tant convoitée. C'est deux de moins que dans l'ancienne Assemblée. Présentés en majorité sous une étiquette de droite, ces soldats de l'assurance n'ont logiquement pas eu la côte face à une Assemblée Nationale qui a basculée à gauche. Ouf, on n'en veut pas tant que ça à l'assurance alors!

Actualité guide
auto assurance
Peut-on s'assurer soi-mêmeà Une question posée par votre comparateur d'assurances KelAssur. Et la réponse n'est pas évidente. S'assurer, ce n'est rien d'autre qu'avoir la certitude de…
Pour assurer la lutte contre la contrefaçon de billets de banque, de nouveaux billets feront leur apparition au fil du temps. Aujourd'hui, jeudi 2 mai, on laisse place au nouveau billet de 5…
Panneaux piste cyclable
Si bien sûr on pense toujours à l'assurance d'une motocyclette (obligatoire), a-t-on le réflexe d'assurer un véloà Et que couvre une assurance véloà Autre point: quelles sont les règles…