Vous êtes ici : AccueilGuideActualiteL'assurance moyens de paiement dans le collimateur

L’assurance moyens de paiement dans le collimateur

L'assurance "moyens de paiement" est-elle vraiment utile? Déjà épinglée en 2009 par le journal "Marianne", l'UFC-Que-Choisir alerte et interpelle le ministre de l'économie, afin que ce dernier s'assure de son utilité. KelAssur, comparateur d'assurances, se penche sur ces assurances moyens de paiement.

Alors que les garanties couvertes par l'assurance moyens de paiement s'amenuisent, il semblerait que son prix flambe. Un point sur la situation avec votre comparateur d'assurance KelAssur

Qu'est-ce que l'assurance moyen de paiement?

L'assurance moyens de paiement vous couvre en cas de perte ou vol de l'un de vos moyens de paiement: carte bleu, chèque...en assurant le remboursement des paiements frauduleux, même lors d'un achat du internet.

Par ailleurs, elle peut aussi s'étendre aux papiers d'identité, aux clés...

On trouve de plus en plus de produits d'assurances proposés par les banques. Ces dernières, qui s'ouvrent à ce marché, sont par ailleurs appelées des bancassurances.

Une assurance très répandue 

L'assurance moyens de paiement est souvent incluse dans un "package", une formule qui propose divers produits d'assurances. 60% des particuliers en détiendraient un, selon l'UFC-Que-Choisir. Si la plupart des assurés se sentent couverts par ces garanties, encore faut-il que leur efficacité se vérifie, mais surtout leur utilité...

Inconvénient de ces packages, il est quasiment impossible de résilier une seule garantie; les banques vous proposeront tout au mieux un autre package, qui, lui aussi, a de fortes chances de détenir des assurances peu efficaces.

L'assurance moyens de paiement: analyse de ses doublons

Le problème des packages d'assurances, c'est que bien souvent, ils entraînent une situation de multi-assurances. C'est-à-dire que pour une même couverture, vous détenez plusieurs assurances. Au final, tout ce que vous gagnez, c'est payer plus cher!

C'est le cas de l'assurance moyen de paiement.

Le paiement frauduleux 

Tout d'abord, elle vous couvre contre les paiements frauduleux. Or, depuis novembre 2009, une ordonnance, transposant la directive européenne 2007/64/CE, précise: "en cas d'opération de paiement non autorisée, le prestataire de services de paiement du payeur rembourse immédiatement au payeur le montant de cette opération" (article 60). Son article 61 ajoute : "le payeur supporte, jusqu'à concurrence de 150€, les pertes liées à toute opération de paiement non autorisée consécutive à l'utilisation d'un instrument de paiement perdu ou volé".

Autrement dit, en cas de perte ou vol de sa carte bleue, et si celle-ci est utilisée par une tierce personne, vous serez couvert par votre assurance, sous condition d'une franchise de 150€. Le reste des pertes est supporté par la banque. Mais si le code secret n'a pas été utilisé, aucune franchise n'est applicable à l'assuré. Les opérations sont couvertes dans un délai de 13 mois.

Le vol de chèque

En cas de vol de chéquier, vous pouvez prouver que les chèques émis sont bels et bien frauduleux, que vous déteniez une assurance moyen de paiement ou non. En effet, la banque peut effectuer une vérification de signature et ainsi prouver qu'il s'agit bien d'un chèque volé. Dans un tel cas, elle rembourse son client.

Une assurance au coût justifiée?

L'assurance moyens de paiement couvrirait donc les opérations frauduleuses au-delà de 13 mois, et le remboursement éventuel de la franchise de 150€.

Selon l'UFC-Que-Choisir, le coût de cette assurance n'a cessé d'augmenter, alors que, parallèlement, ses garanties s'amoindrissent. En 2004, elle s'élevait à 22,10€ en moyenne, contre 25,10€ en 2010, ce qui représente une augmentation moyenne de 13,8%. 

Or, toujours selon l'organisme de protection des consommateurs, le risque pour la banque a diminué, ce qui, en théorie, devrait s'accompagner d'une baisse du coût de l'assurance:

  • Les chèques se font de plus en plus rares, ils ont baissés d'un tiers depuis 2003. C'est donc des risques en moins;
  • La fraude à la carte bancaire a baissé en 2003 et 2009, en passant de 0,086% à 0,072%. Par contre, le coût de ces fraudes a pris 11,5% sur la même période, passant de 49,60€ en moyenne à 55,30€.

Le mot de KelAssur, votre comparateur d'assurances

Quand on fait le ratio qualité/prix de l'assurance moyen de paiement, on peut se poser des questions sur son efficacité. De plus en plus chère, couvrant de moins en moins de garanties (le risque couvert n'est donc plus que de 150€, le coût de la franchise), l'UFC a décidé d'interpeller le ministre de l'Économie pour qu'il détermine "l'étendue de la surfacturation payée par le consommateur".

Pour éviter les doublons d'assurances, les assurances inutiles, et ainsi réaliser des économies, nous ne le répéteront jamais assez: comparez les produits d'assurances! Cette opération est certes fastidieuse, mais elle peut se révéler cruellement efficace. C'est pour cela que KelAssur.com développe un comparateur d'assurances (assurances auto, mutuelle, assurances habitation...) toujours plus pointu, pour vous permettre d'élire la meilleure assurance. 

Actualité guide
auto assurance
Peut-on s'assurer soi-mêmeà Une question posée par votre comparateur d'assurances KelAssur. Et la réponse n'est pas évidente. S'assurer, ce n'est rien d'autre qu'avoir la certitude de…
Pour assurer la lutte contre la contrefaçon de billets de banque, de nouveaux billets feront leur apparition au fil du temps. Aujourd'hui, jeudi 2 mai, on laisse place au nouveau billet de 5…
Panneaux piste cyclable
Si bien sûr on pense toujours à l'assurance d'une motocyclette (obligatoire), a-t-on le réflexe d'assurer un véloà Et que couvre une assurance véloà Autre point: quelles sont les règles…