Vous êtes ici : AccueilGuideActualiteLe changement de rythme scolaire pas encore assuré

Le changement de rythme scolaire pas encore assuré

Les communes avaient jusqu'au 31 mars pour faire savoir leur décision: assurer le changement de rythme scolaire dès 2013, ou attendre 2014. La plupart ont reporté l'échéance.

Le ministère de l'éducation a annoncé que seulement 20 à 25% des élèves des écoles primaires publiques seront touchés dès 2013 par cette réforme: des chiffres confirmés par une enquête du SNUipp-FSU*.

Le changement, c'est pas maintenant!

La grande majorité des élèves ne verront pas leurs habitudes scolaires changer, du moins pour la prochaine rentrée. 

On mesure énormément de divergences entre les départements. Ainsi, la réforme des rythmes scolaires pour 2013 touchera, par exemple:

  • 0% des élèves du Val-de-Marne;
  • Moins de 1% des élèves des Bouches-du-Rhône;
  • 3,1% des élèves des Alpes-Maritimes;
  • 80% des élèves de Haute-Garonne.
  • 98% des ariègeois;
  • 100% des élèves de Paris.

Changement trop difficile à assurer?

Les écoles pionnières sur la réforme des rythmes scolaires ne sont pas rassurée. Si la plupart reportent l'échéance à 2014, c'est parce que l'organisation autour n'est pas assurée. On parle même de "réforme bricolée", tant les questions autour restent nombreuses. Comment assurer les activités périscolaires? Quelles seront ces activités? Qui va les encadrer? Comment organiser les transports scolaires? 

Trop précipitée, la réforme risque au contraire de pénaliser les enfants. Comment assurer des activités l'après-midi, sans les transformer en simple garderie ou étude? 

Autant de questions auxquelles doit s'atteler le gouvernement au plus vite s'il veut assurer!

* Enquête réalisée auprès de 1,14 millions d'élèves (90% des élèves) de 8 508 écoles situées dans 3 726 communes différentes.

Actualité guide
Moto
C'est le niveau minimum d'assurance pour une moto ou un scooter. Ce sera la formule d'assurance moto la moins chère, mais aussi celle qui vous couvrira le moins bien. Un contrat d'assurance…
assurance malchance kelassur
C'est la part à la charge de l'assuré en cas de sinistre suite à un dommage électrique.
En cas d'arrêt ou d'incapacité de travail, un salarié peut avoir des indemnités journalières en remplacement de son salaire. Cette aide est prise en charge par la Sécurité Sociale et…