Vous êtes ici : AccueilGuideActualiteRéchauffement climatique et assurances

Réchauffement climatique et assurances

Le visage de la planète est en train de changer; le réchauffement climatique risque de nous réserver de mauvaises surprises! KelAssur, en tant que comparateur d'assurances, s'est demandé comment les assurances s'adapteront aux nouveaux risques enduits par le changement climatique. 

Anticiper les risques, c'est le meilleur moyen pour ne pas se retrouver face à des situations insurmontables. Et avec le changement climatique, on ne sera bientôt pas étonné de voir une tempête de neige au Sahara et des ours polaires sous les cocotiers. C'est certes un peu exagéré, mais c'est dans l'idée! Alors comment les assureurs se préparent-ils? KelAssur, votre comparateur d'assurances, s'est posé la question.

Le réchauffement climatique: une réalité?

Au début, le réchauffement climatique était perçu comme une légende urbaine. Mais maintenant, il est prouvé. D'ailleurs, selon l'assurance AXA, 87% des 18-24 ans y croient dur comme fer, et 90% de la population pense que le climat a changé depuis les 20 dernières années.

Les faits sont là: avec 3 à 4° de plus en moyenne, les glaciers fondent à vue d'œil et les conséquences commencent à se faire ressentir. Inondations, phénomènes climatiques sans précédents, montée des eaux et autres catastrophes naturelles sont les prémices de risques bien plus grands. Et qui dit risque, dit assurance.

Assurer, c'est anticiper!  

Quelles seront les conséquences du changement climatique? Pas facile de répondre à cette question, mais certaines assurances tentent déjà de se projeter, comme AXA. Outre les nouveaux risques, de nouveaux procédés seront inévitables, et l'assurance AXA les anticipe: dessaler l'eau de mer pour répondre à la demande d'eau potable, réagir aux vagues de chaleur... sont autant d'évènements envisageables selon AXA, et qui nécessiteront des programmes d'assurances adéquates. D'ailleurs, l'assureur ne perd pas de temps et engage déjà plusieurs actions: allocation d'un budget de 20 millions d'euros pour l'éducation et la prévention des risques, nouveaux produits d'assurances...

D'autres pensent même à des assurances à bas coût, qui protégeraient contre les effets du dérèglement climatique auprès des populations les plus exposées.  

L'environnement, souci mutuel à tous les agents économiques

Pour lutter contre le réchauffement climatique, chacun y va de sa sauce. Certains tentent d'imposer de nouvelles énergies, propres et renouvelables, qui limitent leur impact sur l'environnement (panneaux photovoltaïques, éoliennes...).

D'autres, comme le gouvernement français, préfèrent taxer les plus gros consommateurs énergétiques. Un bonus-malus version consommation d'énergie a été adopté dans la nuit du 5 octobre 2012: au plus on consommera, on plus on paiera. Une sorte de taxe sur la climatisation des personnes âgées et sur les maisons mal isolées, qui va rapporter gros à l'État. On estime la hausse à 630 millions d'euros, payée par le contribuable. On l'aura compris, le changement énergétique, c'est pas maintenant!

Actualité guide
L'édition limitée en 600 exemplaires de la Rebello 1200 Giubileo assure le retour en fanfare d'une prestigieuse marque de motos de courses italienne: Moto MORINI. Uniquement vendue en…
label origine française peugeot citroen
Malgré les chiffres peu flatteurs des ventes de voitures françaises, PSA Peugeot-Citroën peut enfin se réjouir d'une chose: 6 de ses modèles ont obtenu le label "Origine France Garantie".…
assurance inondation sud-est
Les pluies du mois de mai ne vont pas épargner les assureurs. Le nord-est de la France a été touché par de violents débordements de la Marne et de la Seine, qui ont provoqués pas mal de…