Vous êtes ici : AccueilGuideActualiteTravail saisonnier et assurances

Travail saisonnier et assurances

Que ce soit sur les plages où dès les premières vendanges, la période estivale est l'occasion pour des centaines de travailleurs saisonniers de mettre la main à la pâte. Mais comment ces travailleurs temporaires sont-ils assurés? En matière de santé, d'habitation et de responsabilité, à quels régimes sont-ils soumis? De même pour les employeurs, comment protègent-ils leurs employés? KelAssur vous dit tout sur l'assurance et le travail saisonnier.

Une assurance habitation spécial "mobiles"

Pour les travailleurs saisonniers à l'année, les compagnies d'assurance habitation proposent désormais des contrats couvrant un logement de 2 pièces maximum, sans qu'un changement d'adresse durant l'année entraîne de coûts supplémentaires.
Le saisonnier bénéficie également la plupart du temps des garanties responsabilité civile et défense-recours, pour un contrat qui se rapproche des conditions proposées par les assurances logement pour étudiants.

Complémentaire santé pour les saisonniers

Pour la mutuelle du travailleur saisonnier

Certaines mutuelles proposent aux travailleurs saisonniers des couvertures minimales de soins pour un tarif très adorable (aux alentours de 15 euros par mois). Des conditions sont à remplir pour bénéficier de ces complémentaires santé, comme:

  • être âgé de moins de 30 ans,
  • ne pas être considéré comme un "saisonnier installé" (travailleur qui conserve le même poste été comme hiver ou qui pratique une activité stable à côté).

Pour l'assurance maladie obligatoire

Pour bénéficier des prestations de la Caisse d'Assurance maladie (assurance maladie, maternité, invalidité, etc.) il faut que les travailleurs saisonniers aient travaillé au moins 1 200 heures pendant un an ou avoir cotisé, toujours pendant un an, sur un salaire au moins égal à 2,030 fois le montant du SMIC horaire.

Héberger un travailleur saisonnier

Si vous êtes employeur et que vous hébergez un ou plusieurs travailleurs saisonniers, leur espace est considéré au même titre qu'un logement de "fonction".
Ainsi, conformément à la loi, les locataires de ce type de logement sont exonérés de l'obligation légale d'assurance habitation. C'est donc la seule garantie du propriétaire, vous en l'occurrence, qui couvre les éventuels risques locatifs (incendie, dégâts des eaux, etc.). Il est donc conseillé, si vous hébergez des travailleurs saisonniers, de souscrire une assurance multirisques habitation.

Par contre, si le travailleur est tenu pour responsable de dommages causés, c'est sa garantie responsabilité civile qui couvrira les dégâts.

Les vendanges ont déjà commencé dans certaines régions du sud-ouest de la France pour des crus qui s'annoncent excellents. Au travail !

Actualité guide
Calcul de la vétusté d'une voiture
La vétustéà prend en compte la perte de valeur d'une voiture par rapport au moment de son achat. Exprimée en taux, la vétusté viendra se déduire de la valeur de la voiture, afin…
Entrainement dans un club de trial
Comme toute discipline sportive à risque, l'assurance est primordiale pour chevaucher sa moto. Mais quelles sont les obligations d'assurance dans le cadre d'un moto clubà Voici vos réponses…
La vieille Alfa Roméo 147 peut enfin céder sa place en toute quiétude, la nouvelle génération arrive! Alfa Roméo, après quelques années d'absence, revient en trombe dans la course avec…