Vous êtes ici : AccueilGuideActualiteVers une taxe sur les terminaux connectés?

Vers une taxe sur les terminaux connectés?

Téléphones portables, tablettes, ainsi que tous autres terminaux mobiles connectés à internet pourraient se voir taxés très bientôt. Une taxe qui devrait figurer au projet de loi de financement de la sécurité sociale de 2014, sur tous les terminaux offrant accès à des contenus culturels, comme la presse.

Avec l'arrivée d'Internet, la presse écrite a bien du mal à vivre: au lieu d'acheter des journaux, les français ont de plus en plus tendance à suivre l'actualité sur le web. Cette taxe sur les terminaux connectés viendrait en quelques sortes remplacer la taxe sur la copie privée, obsolète.

Taxer l'accès à l'information

À priori, la taxe concernerait les terminaux portables connectés à internet: ordinateurs portables, téléphones mobiles, tablettes tactiles... 

Mais rien n'est fait: la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, s'est fermement opposée à cette loi, qui, selon elle, devrait aussi concerner les technologies non nomades, comme l'ordinateur de bureau par exemple. 

Rassurez-vous (un peu): vous ne serez pas taxés directement, l'État compte s'en prendre aux marges des fabricants. Par contre, rien n'assure que ces derniers ne la répercutent pas sur le prix de vente! 

Cette taxe sur les terminaux connectés pourrait être votée d'ici la fin de l'année, et atteindre environ 1% du prix de vente de l'appareil. Elle pourrait donc être appliquée très rapidement, dès 2014.

Actualité guide
Le scooter est un véhicule deux roues à la mode, et de plus en plus utilisé par des professionnels comme les coursiers moto. Les risques encourus par les conducteurs de scooter sont…
assurance dommage-ouvrage
Lors de travaux dans votre maison, l'assurance de l'entreprise prend en charge les éventuels dommages et défauts liés à ces travaux. Mais comme vous êtes bricoleur, vous comptez vous…
L'assurance "moyens de paiement" est-elle vraiment utileà Déjà épinglée en 2009 par le journal "Marianne", l'UFC-Que-Choisir alerte et interpelle le ministre de l'économie, afin que ce…