Vous êtes ici : AccueilGuideGuideInvestir en loi Scellier (logement neuf)

Investir en loi Scellier (logement neuf)

Vous souhaitez vous constituer un patrimoine tout en bénéficiant d'une réduction d'impôt. Depuis le 1er janvier 2009, le dispositif "Scellier" vous permet, sous certaines conditions, de bénéficier d'une réduction d'impôt pouvant atteindre 75 000 € répartie sur 9 ans.

Dispositif fiscal

Réduction d'impôt

La réduction se calcule sur le prix d'achat du logement auquel viennent s'ajouter certains frais liés à l'acquisition dans la limite globale de 300 000 € et d'une seule acquisition par an. Il est toutefois possible de cumuler l'achat d'un logement en direct et la souscription de parts de SCPI. Le taux applicable varie en fonction de l'année de réalisation de l'investissement :

  • 25 % en 2009 et 2010,
  • 15 % en 2011
  • 10 % en 2012 (année de fin du dispositif).

La réduction d'impôt s'étale sur 9 ans et s'impute par parts égales à compter de l'année d'achèvement ou de l'acquisition si elle est postérieure. A noter, si l'impôt sur le revenu du contribuable est insuffisant pour absorber la totalité de la réduction d'impôt, la fraction non utilisée reste imputable sur l'impôt des 6 années suivantes.

Plafonnement global des niches fiscales

L'avantage fiscal retiré de ce dispositif est pris en compte dans le plafonnement global des niches fiscales. Chaque année, la diminution du montant d'impôt procurée par la somme de certains avantages fiscaux ne peut excéder 25 000 € majorés de 10 % du revenu imposable. En cas de dépassement, l'excédent n'est pas reporté.

Revenus fonciers

Dans le cadre du dispositif Scellier, les revenus fonciers peuvent être imposés au régime :

  • micro foncier et bénéficier ainsi d'un abattement de 30 % (à condition de respecter les modalités),
  • foncier ordinaire et déclarer les charges et travaux déductibles pouvant générer un déficit imputable à hauteur de 10 700 € sur votre revenu global.

Conditions à respecter pour bénéficier de la réduction d'impôt

Le logement

Il doit se situer dans une commune des zones A, B1 et B2. De plus, les caractéristiques thermiques et les performances énergétiques du logement doivent respecter les normes en vigueur au moment du dépôt du permis de construire. Enfin, le logement doit être loué nu pendant 9 ans minimum à un locataire qui l'occupe à titre de résidence principale.

Le loyer

Le dispositif Scellier implique le respect de plafonds pour les loyers. Ces plafonds sont fixés par mètre carré en fonction de la zone géographique, soit pour 2009 : 21,65 € en zone A ; 15,05 € en zone B1 ; 12,31 € en zone B2.

ETUDE PERSONNALISÉE

Gratuit, immédiat et sans engagement

Actualité guide
Si on n'est pas du métier, ou qu'on est un jeune assuré, on ne sait pas toujours quelle est la différence entre courtier en assurance, et agent d'assurance. Le distinguo ne compte pas pour…
Assurance risque locatif
Constituer sa retraite en investissant dans l'immobilier fait désormais partie du "plan retraite" des français, lorsqu'ils peuvent en avoir les moyens. Et pour y parvenir, la solution est…
assurance perte emploi
Connaissez-vous l'assurance "perte emploi"à Cette garantie permet d'assurer votre pouvoir d'achat en cas de chômage. En temps normal, l'assurance "perte emploi" est un type d'assurance jugé…